Page:Revue des Deux Mondes - 1907 - tome 38.djvu/161

Cette page n’a pas encore été corrigée


Vint le bal. Quelle musique, quelle danse, quelles femmes !… Ce n’étaient ni des nymphes, ni des sylphides qu’il fallait entraîner, enlever ; quel tourbillon vertigineux, très fatigant, mais sans danger pour le cœur,… je t’assure, maman.

L’île est riante, couverte de fleurs admirables et d’arbres gigantesques, un éclat de jour incomparable, une transparence, un ciel pur, bleu foncé, le soir d’un pourpre flambant d’or que vous ignorez, vraie splendeur pour les yeux. Je suis dans l’extase de choses aussi magnifiques ; — hélas ! je vais les perdre de vue, car nous appareillons demain.

Vogue ma barque vers d’autres rivages, sous d’autres cieux, à d’autres bonheurs surtout.


Et sa barque l’emporta de nouveau pour le livrer à de plus graves préoccupations.


II

On se battait au Mexique [1]. Personne n’a oublié l’impopularité de cette guerre, sa longueur, ses difficultés, la formation et la chute d’un empire éphémère. Notre flotte se rendit dans le Pacifique. On sait quel fut le rôle de la marine pendant cette guerre, rôle actif, ingrat, le plus souvent suivi d’insuccès. Tout était à vaincre : les choses, les hommes, les idées. Nous avions eu pour mon frère une lettre adressée au général Forey ; à travers ces grands espaces il ne put le joindre et ne pénétra pas dans les Terres-Chaudes.


Néanmoins, je ne regrette rien, car j’ai hâte d’arriver à mon poste, de faire quelque chose de sérieux, pour la mère patrie.

J’ai trouvé les officiers Miot [2], Cloué [3], Collet, de Tessan [4], ils représentent fièrement notre France, lui font honneur : infatigables, intrépides, je les admire, même je les envie. Les lieutenans de vaisseau Bruat [5]et Le Helloco sont ici aussi, me dit-on. L’inaction dans laquelle se passent la plupart des journées m’est odieuse. Je me dévore.

Les communications sont difficiles, pas de routes, aucun tracé ; une chaleur torride pendant le jour, la nuit on gèle. Tout

  1. Lettres du colonel Loizillon.
  2. Commandant l’Adonis.
  3. Le vrai chef de la marine.
  4. Enseigne de vaisseau.
  5. Est-ce bien Bruat ? Le nom est presque illisible.