Page:Revue des Deux Mondes - 1906 - tome 33.djvu/937

Cette page n’a pas encore été corrigée


Cette disproportion entre sa conduite et l’occasion qui la détermine est justement ce qui est significatif et qui dénonce l’individualisme de Nora. Jusqu’alors nous l’avions que tout entière accaparée par ses devoirs, heureuse de s’y absorber, et ne réservant pour elle ni un instant de sa vie, ni un coin de son cerveau. Ce n’était que la surface, et brusquement l’être véritable est apparu. Donc elle partira, afin de se dépouiller de son être artificiel, de se faire sur toutes choses des idées personnelles, de travailler, dans la solitude, à son perfectionnement moral. Reviendra-t-elle ? On ne revient guère au foyer délaissé. On cherche à se faire une place à un autre foyer, où on introduit avec soi le malheur d’une destinée faussée. On devient Rébecca West ou Hedda Gabler. Mlle West s’est installée un beau jour à Rosmersheim tout uniment parce qu’elle aimait Rosmer. Elle lui a persuadé qu’il devait travailler avec elle et se façonner aux idées nouvelles. Cependant, incapable de lutter avec celle rivale plus jeune, plus belle, plus raisonneuse, plus hardie, Mlle Rosmer est devenue à moitié folle et s’est tuée. Ce crime pèse désormais sur Rébecca et sur Rosmer et les fera rouler au même torrent où s’est jetée Mlle Rosmer. — Hedda Gabler est l’incomprise de l’ancien romantisme, la femme qui s’ennuie, et qui, pour se distraire aimerait à peser sur une destinée humaine. Ce souhait du moins elle le réalisera. Le pistolet qu’on trouve dans la main d’Eylert Loevborg et avec lequel il vient de se tuer, appartient à Hedda.

Ce n’est pas de peser sur une destinée humaine qui est difficile, c’est de la soulager. Et le rôle de la femme, en dépit des féministes les plus décidés, est si évidemment un rôle de dévouement que dans le théâtre d’Ibsen lui-même toute notre sympathie va à d’autres figures, à peine indiquées, d’un charme discret et voilé, et qui sont des figures de sacrifiées. Tandis que la brillante Nora abandonne mari et enfans, c’est Mme Linde, qui écarte d’eux le déshonneur, en se résignant à épouser ce vieux drôle de Krogstad. Tandis que la belle Hedda Gabler joue si cruellement avec les destinées humaines, la petite Théa Elvsted, une personne des plus insignifiantes, est pour Eylert et pour Tesman une inspiratrice. Felicia Rosmer et Mme Solness ne sont que de pauvres créatures, attachées aux idées d’autrefois, incapables de se défendre ; mais aussi n’ont-elles jamais fait de mal à personne : c’est Rébecca West, c’est Hilde Wangel qui poussent Rosmer et Solness au suicide.

Car personne ne saurait dire, mieux que ne l’a fait Ibsen lui-même, le danger de ces hautains défis jetés à l’opinion, et de ces violentes destructions de l’ordre établi La vérité ! sans doute elle parle un