Page:Revue des Deux Mondes - 1906 - tome 33.djvu/763

Cette page n’a pas encore été corrigée


Le tsarisme et les partis révolutionnaires [1]


Au lendemain des grands jours d’épreuve qu’elle vient de traverser, la Russie entre dans le cercle des Etats où les hommes jouissent de droits consacrés par des lois auxquelles sont appelés à collaborer les représentans des diverses classes sociales. La Douma d’Empire s’est réunie. Les divers partis qui s’y rencontrent, — conservateurs, libéraux, démocrates-constitutionnels, — ne représentent encore que des traditions politiques, des tendances, des aspirations, des conceptions philosophiques ; l’absence totale de liberté, de vie publique, les avait empêchés de se

  1. La bibliographie des partis révolutionnaires russes, de 1825 à 1905, est si considérable et si dispersée, qu’elle remplirait des pages. Nous nous bornerons à rappeler le livre de Thun, Geschichte des Revolutionaeren Bewegungen in Russland, 1883, et les études de M. Anatole Leroy-Beaulieu, publiées ici-même, de 1873 à 1882, et réunies depuis sous le titre L’Empire des Tsars ; Hachette, 1883. Sur l’ensemble du mouvement il est indispensable de consulter la revue marxiste la Neue Zeit, de 1883 à 1906, en particulier les articles de B. Kritchevsky, Plekhanof et Axelrod ; et le Mouvement socialiste (1901, t. II, art. d’Obroutchof). Le livre de P. Milyoukof Russia and its Crisis, Chicago, 1905, nous a été le guide le plus sûr, ainsi que l’ouvrage de Mackenzie Wallace, Russia, 2e édition, Londres 1905.