Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1900 - tome 158.djvu/132

Cette page n’a pas encore été corrigée


l’incorporation de Ceylan dans les possessions britanniques, en 1802. Depuis lors, Ceylan est administrée par un gouverneur qui relève directement de la Couronne.

Un des premiers actes du gouverneur fut de provoquer la déposition du roi de Kandy, Rajadhi Raja Singha, qui mourut en 1798, deux ans après l’arrivée des Anglais. L’Adigar ou premier ministre, Pilamé Talawé, conformément aux usages kandyens, désigna, pour monter sur, le trône, un neveu de la reine, qui régna sous le nom de Wikrema Raja Singha. Ce fut le dernier roi de Ceylan, et son règne fut, sous l’œil des Anglais, le plus monstrueux de toute la série. L’Angleterre, qui, récemment, prit contre toute attente la défense de Stokes, lorsque Lothaire lui fit expier ses crimes, a eu à Ceylan, dans la personne du gouverneur North, un agent dont elle ne peut guère être plus fière, quoiqu’elle n’ait jamais flétri ses actes, qui provoquèrent les plus sanguinaires tragédies : loin de le désavouer, elle le créa comte de Guildford.

Le jeune roi était à peine installé, que le gouverneur entra dans un complot ourdi par l’Adigar. Le ministre lui avait avoué sans détour sa haine pour la famille régnante, et n’avait pas même dissimulé son ambition de détrôner ou même de faire mourir le nouveau roi pour régner à sa place. Au lieu de repousser d’aussi monstrueux desseins, le gouverneur, en homme pratique, vit tout de suite l’avantage qu’il pouvait en tirer, et en fit la base d’une politique d’intrigues au bout de laquelle il entrevoyait l’établissement d’un protectorat. Le plan de l’Adigar était de pousser le jeune roi à commettre des atrocités qui le rendraient odieux au peuple. Le gouverneur consentit à discuter ce plan : une convention stipula que le roi aurait la vie sauve, mais que sa royauté serait réduite à un pouvoir purement nominal, au profit de l’Adigar qui serait proclamé régent du royaume et virtuellement investi de l’autorité souveraine [1].

Averti à temps du danger qui le menaçait, le roi réussit à déjouer la trahison ; mais l’Adigar sut décider le gouverneur à envoyer une expédition contre Kandy, dont les Anglais s’emparèrent pour la première fois en 1803. Le roi avait pris la fuite, et les Anglais, de connivence avec l’Adigar, placèrent sur le trône Mootoo Saamy, un soi-disant parent du roi ; quant à l’Adigar, le

  1. Lord Valentin, ch. VI, p. 282. — Tennent, t. II, p. 77.