Page:Revue des Deux Mondes - 1899 - tome 155.djvu/551

Cette page n’a pas encore été corrigée


LA POÉSIE PROVENÇALE
DU MOYEN AGE


II.

[1]


LA POÉSIE POLITIQUE CHEZ LES TROUBADOURS





Raynouard : Choix de poésies originales des troubadours, t. IV et V, Paris, 1819-20. Ch. de Tourtoulon : Jayme Ier le Conquérant, roi d’Aragon, Montpellier, 1863-67. — E. Boutaric : Saint Louis et Alfonse de Poitiers, Étude sur la réunion des provinces du Midi et de l’Ouest à la couronne, Paris, 1870. — P. Meyer : La Chanson de la Croisade contre les Albigeois (Société de l’Histoire de France), Paris, 1875-79. — A. Stimming : Bertran de Born, sein Leben und seine Werke, Halle, 1879. — E. Levy : Guilhem Figueira, ein provenzalischer Troubadour, Berlin, 1880. — A. Thomas : Poésies complètes de Bertran de Born (Bibliothèque méridionale, I), Toulouse, 1888. — C. Chabaneau : Biographies des Troubadours (Extrait de l’Histoire de Languedoc, t. X), Toulouse, 1885 ; Varia provincialia, Paris, 1889. — C. Appel : Provenzalische Inedita, Leipzig, 1890 ; Provenzalische Chrestomathie, Leipzig. 1895 : Poésies provençales inédites, tirées des manuscrits d’Italie, Paris, 1898. — E. Berger : Blanche de Castille, 1895. — C. de Lollis : Vita e poésie di Sordello di Goito (Romanische Bibliothek, XI), Halle, 1896. — R. Zenker : Die Gedichte des Folquet von Romans (Romanische Bibliothek, XII), Halle, 1896. — M. Scherillo : Articles sur Bertran de Born dans la Nuova Antologia, 1er, 16 août, 1er sept. 1897. — J. Goulet : Le troubadour Guilhem Montanhagol (Bibliothèque méridionale, IV), Toulouse, 1898.


De tous les genres lyriques cultivés par les troubadours, le sirventés historique et politique est vraisemblablement celui qui a été le moins épargné par le temps. Le sirventés, quel qu’en fût le sujet, était moins estimé que la chanson, dont un caprice

  1. Voyez la Revue du 15 janvier 1899.