Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1899 - tome 153.djvu/713

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHRONIQUE DE LA QUINZAINE.




31 mai.


L’événement le plus saillant de la quinzaine est la réunion de la Conférence de la Haye. Il serait téméraire de vouloir prédire dès aujourd’hui ce qui en sortira, mais c’est déjà un grand point qu’elle se soit réunie. On a pu craindre, un moment, qu’elle ne fût renvoyée à des temps meilleurs. C’était à l’heure pleine d’anxiété où l’Angleterre et la France venaient de se rencontrer à Fachoda, sans qu’on sût encore comment se terminerait cet inopportun tête-à-tête. L’occasion n’était peut-être pas bien bonne pour parler de désarmement et de paix. Le gouvernement russe le sentait, mais il comprenait aussi qu’après avoir pris une initiative retentissante, il ne pouvait pas en ajourner les suites sans augmenter, en le reconnaissant en quelque sorte officiellement, le péril de la situation. Il y a eu quelques jours d’hésitation. Tout cela est heureusement passé et semble appartenir à une histoire déjà ancienne. L’inquiétude qui s’était alors emparée de l’Europe s’est calmée ; il n’en reste plus que le souvenir, et ce souvenir semble donner raison aux optimistes, puisqu’il permet de croire qu’on peut presque toujours éviter la guerre lorsqu’il n’y a, ni d’un côté ni de l’autre, un parti pris arrêté de la l’aire. Le tout est de savoir attendre, et de mettre quelques jours de réflexion entre les émotions du premier moment et les résolutions finales. Et voilà comment ce qui s’est passé, il y a quelques mois, a pu d’abord inspirer des doutes ou des craintes, et ensuite inspirer confiance aux amis de la paix, en leur montrant qu’il ne fallait jamais en désespérer.

Vingt-cinq puissances ont été invitées à la Conférence. On ne devait craindre de refus de la part d’aucune d’elles ; on aurait pu en inviter d’autres sans en rencontrer davantage. On a appelé la Chine, le Japon, la Perse, Siam, etc. L’Asie, comme on le voit, sera très convenablement représentée. Mais il n’en est pas de même de l’Afrique ; l’Afrique