Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1899 - tome 153.djvu/25

Cette page n’a pas encore été corrigée


la Reine, à laquelle il venait de présenter ses lettres de rappel, et une fois sur l’escalier, il embrassa Malmesbury en pleurant (5 mai). Il laissait, de son côté, de vifs regrets ; ses manières brusques et sans façon avaient plu à la Reine, et il avait réussi auprès des ministres à maintenir l’amitié française. Dans les derniers temps, on avait essayé de le desservir auprès de l’Empereur, envenimant un incident de pure courtoisie. Ayant rencontré le Duc d’Aumale, celui-ci lui adresse un salut amical auquel le maréchal répond avec empressement. On raconta qu’ensuite un diner avait été organisé en petit comité dans une maison tierce. Le prince Napoléon, tournant l’affaire au tragique, voyait là une trame menaçante du parti orléaniste ; l’Empereur ne s’émouvait pas de si peu. Il n’adressa aucune remontrance au maréchal, et, imitant lui-même la courtoisie de son ambassadeur, à la mort de la Duchesse d’Orléans, survenue peu après, la Cour impériale prit le deuil pour quinze jours.


III

Il eût été mieux, pour ne pas établir un dualisme, qui dans les cas difficiles deviendrait dangereux, de laisser la plénitude du gouvernement aux mains de l’Empereur, de fortifier le souverain par le général, et non d’annihiler l’un par l’autre. Un président du Conseil des ministres eût veillé à l’expédition des affaires, et un commandant militaire à l’ordre public. L’Empereur institua un président du Conseil des ministres en la personne du roi Jérôme, et en même temps il créa l’Impératrice régente.

Le duc de Padoue remplaça au ministère de l’Intérieur Delangle. Très religieux, le nouveau ministre était une garantie donnée aux catholiques que l’on ne poursuivrait pas des desseins hostiles au Pape. L’Empereur eût voulu aussi substituer Persigny à Walewski, notoirement hostile à la guerre ; les prières de M me Walewska l’en empêchèrent ; il envoya Persigny à Londres.

Le nouvel ambassadeur, à la fin de sa dernière mission, après la