Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1897 - tome 143.djvu/906

Cette page n’a pas encore été corrigée


d’une haie d’ifs ; en avant de ces ifs, quelques tentes blanches, et une tente verte, celle du maréchal. Nos chevaux grimpent en faisant rouler des cailloux de marbre, et à un détour de montagne, s’arrêtent devant une longue file d’hommes qui monte, elle aussi, vers Tekké. Pas d’ordre au sens européen et militaire du mot : deux cartouchières en croix sur la poitrine, les uns portant des ombrelles, les autres perchés sur des bourricots, des mules, des chevaux de bât, les soldats de la division Haydar-Pacha gravissent les pentes. Au milieu, s’élèvent les bannières vertes, blanches et rouges ; et l’iman, l’aumônier musulman, passe en faisant bondir son cheval.

Cette division vient de Velestinon ; la concentration est terminée, la bataille aura lieu demain à Domokos. Il y avait en Thessalie deux divisions hellènes. La première, général Makri, avait son centre à Larissa, et comprenait trois bataillons d’evzones, douze bataillons d’infanterie, quatre bataillons nouvellement formés, et le 3e régiment d’artillerie, c’est-à-dire sept batteries. La seconde, dont le centre était à Trikhala, avait exactement la même constitution. C’est donc une trentaine de mille hommes au plus, y compris six escadrons de cavalerie, que nous rencontrerons.

Devant Domokos, 17 mai. — Ce matin, à quatre heures, le clairon sonne, et on fait la prière au même moment dans toute l’étendue de la large vallée. Puis la rumeur devient plus changeante, plus gaie, plus heurtée, on charge les chevaux de bat qui suivront la marche, on prend le café, et les hommes, toujours sans éclat, semblent joyeux d’aller ailleurs, en avant, vers la bataille. Par notre droite passe une grande route qui mène à Domokos, en franchissant un col insignifiant. Un sentier assez difficile tombe directement sur cette position à travers le massif auquel est adossé Pharsale. Enfin, on peut s’y rendre en allant reprendre à notre extrême gauche une route qui part de Velestinon, se rapproche de la mer à Halmyros, et permet d’attaquer Domokos à revers. Deux divisions, la première et la seconde, Hadji Haïri-Pacha et Orner Nechat-Pacha, suivront la première de ces routes et fourniront l’attaque de front. Deux autres, la troisième et la cinquième, Memdouh et Hakki-Pacha, opéreront un mouvement tournant par les autres voies indiquées. Je suis l’attaque de front.

Au trot, nous franchissons le col. Presque à la ligne de