Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1897 - tome 143.djvu/757

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
751
LE DÉSASTRE.

tenant-colonel de la Manse, campé avec le 2e chasseurs d’Afrique, sur les glacis des remparts au nord de Metz. Il avait revu d’Avol ; le souvenir de sa dernière visite lui restait pénible. D’Avol avait été taquin, agressif, dur même pour lui, sans raison, devant Anine… Était-ce pour cela qu’il n’y était pas retourné ? Il se le reprocha, fit seller Cydalise : ne devait-il pas visiter aussi Décherac, Judin, Blache, Poterin ?

Trois jours auparavant, le samedi, il était venu à Metz assister aux obsèques du général Decaen. Le vaillant soldat était mort des suites de sa blessure, de chagrin aussi, assurait-on… Le lieutenant-colonel Poterin était soigné à l’École d’application. Metz, le pont des Morts, la rue Saint-Arnould, les vitres basses à travers lesquelles on aperçoit les blessés. Il aimait les vieux bâtimens de l’École, restes d’une abbaye de dominicains, le cloître, l’hôtel abbatial, la bibliothèque où tant de fois il s’était attardé. Maintenant, les blessés avaient envahi les salles. Le visage tuméfié du lieutenant-colonel se détachait au fond d’une petite salle. Les mains jointes sur les draps, Poterin semblait dormir, mais il avait les yeux grands ouverts ; un sifflement s’échappait de sa poitrine trouée. D’abord, grâce à sa robuste constitution, on avait espéré le sauver ; mais depuis deux jours, murmura l’infirmier, il ne vivait plus que par miracle.

— Mon colonel, murmura Du Breuil.

Poterin ne parut pas entendre. Il regardait droit devant lui, comme on regarde avec angoisse un mur infranchissable, ou un abîme.

L’infirmier souffla :

— Toute la nuit, il a appelé sa femme et ses enfans.

Du Breuil se rappela ; Poterin une fois avait parlé des siens : père, mère, femme, trois fillettes, pas de fortune. Le sort de ce brave homme qui mourait là, loin de ceux qu’il aimait, lui serra le cœur. Il tourna la tête, vit dans un lit voisin, emmaillotée de linges sanglans, une face toute blême, toute jeune, qui semblait l’implorer, dans une détresse de solitude et d’abandon. Une veste noire d’artilleur à galons de fourrier pendait au-dessus du lit. Du Breuil s’approchait. Son nom ? — Louis Chartrain… — Le fils du conseiller d’État ?… Il revit le gros brave homme cravaté de rouge, qui, à Saint-Cloud, causait avec Mme Langlade, tremblait pour son fils. Le blessé confus remerciait, rougissait. Des larmes vinrent à ses yeux, quand Du Breuil dit :