Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1897 - tome 143.djvu/749

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
743
LE DÉSASTRE.

ville sur le flanc de la position, le 4e marchant de front, tandis que le 6e s’avancerait dans la plaine. La position de Sainte-Barbe enlevée, les troupes se rabattraient sur les deux routes de Bettlainville et d’Illange, pour gagner Thionville à marches forcées.

Décherac déplorait que l’expérience de la dernière fois ne servît à rien. Loin de tromper l’ennemi, on répétait exactement les mêmes manœuvres, sur les mêmes points, à la même heure ! Nul doute qu’il ne fût cette fois sur ses gardes… « C’est un fait constant, gémissait le gros colonel Jacquemère, que nous ne savons pas nous servir de notre artillerie. Que ne portons-nous toutes les batteries de 12 de la réserve générale d’artillerie en avant, afin de culbuter et d’écraser l’obstacle ? Il faut frapper vite et fort !… » Floppe fit observer qu’on n’emportait pas d’équipages de ponts. Comptait-on passer la Moselle à la nage ? Dans un coin, Charlys et Laune causaient vivement ; Du Breuil surprit : « C’est la même dépêche, le même sens que celle du 23 ! » Et Laune : « Eh bien, alors, il n’osera pas ne pas sortir ! » Il ajoutait : « Pour moi (c’est l’avis de Lebœuf et Bourbaki), nous aurions dû trouer par le sud et nous jeter dans les Vosges ; à force de vitesse, on échapperait. Mais le maréchal doit à Mac-Mahon de sortir par le nord et de se porter vers Thionville et Montmédy. Seulement, il faudra enlever Sainte-Barbe de vive force ! »

Le 31 au matin, Du Breuil refit ses adieux à Mme Guimbail ; elle rougissait en lui parlant, les larmes aux yeux. Du Breuil la trouva moins sèche, moins jaune, presque jolie. Frisch exultait : Cydalise allait bien, le brouillard se dissipait, le soleil se levait. « Cette fois, c’est pour de bon ! » pensait chacun. Les yeux brillaient, plus de fronts soucieux. Laune lui-même plaisantait ; Charlys, ganté de blanc, fumait un londrès d’un air absorbé, heureux.

— Eh bien ! on ne part pas ? Onze heures et demie !

— Comme l’autre fois ! dit Floppe.

Est-ce que le 2e et le 3e corps, tout portés sur la rive droite, n’auraient pas dû attaquer dès le matin ? Un chasseur de l’escorte, qui ajustait ses étriers, murmura : « Compte dessus, et bois de l’eau ! » Du Breuil le regarda, c’était Jubault. Il soutint, imperturbable, le regard du commandant. On partait.

Toujours les retards, l’enchevêtrement. Le 4e corps n’avait pas passé à l’heure prescrite, le 6e et la Garde subissaient le contre-coup. Bah ! les troupes pouvaient se déployer à l’aise.