Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1897 - tome 143.djvu/601

Cette page n’a pas encore été corrigée


avantageusement. Bœufs, veaux, moutons ont cessé de compter comme viande de boucherie ; on ne veut de meurtre d’aucune sorte, chacun est devenu végétarien. La cuisine ne s’en ressent pas, grâce à l’organisation d’un système scientifique d’alimentation où les chimistes se surpassent, à ce point que Julian West n’a remarqué l’absence d’aucun ingrédient et trouve au contraire les mets fort perfectionnés.

Il serait trop long d’énumérer les réactions morales et sociales de l’égalité qui contribuent au bonheur universel. Les forêts longtemps mutilées ont été rétablies avec soin, il n’y a plus de ces immenses capitales où tout était à vendre, — le plaisir et la richesse, le vice et la misère y dansant une ronde infernale. — Plus de faubourgs populeux. Dans les vastes intervalles qui séparent des cités très riantes, dont la population est beaucoup moins dense qu’autrefois, s’éparpillent de jolis villages ; leurs habitans ont les mêmes avantages que ceux des villes, vu la facilité prodigieuse des transports et des communications. Partout les fabriques comptent parmi les plus beaux bâtimens ; elles sont devenues de véritables palais, aussi aérés que les usines d’autrefois étaient noires et malsaines. Les machines y agissent presque sans bruit et comme d’elles-mêmes. On n’y rencontre que des gens propres et bien portans ; toutes ces physionomies sont distinguées, physionomies d’artistes obéissant à leurs inclinations respectives selon les pronostics fouriéristes de l’attraction. Malgré soi on pense aux ateliers fétides du passé, avec leur fracas infernal et les pâles victimes qu’ils recelaient : des femmes déguenillées aux joues creuses, des enfans déformés, livides, exténués par un travail prématuré. C’est le gouvernement général qui règle les conditions des diverses branches du système industriel et il sait que, pour qu’une occupation soit choisie, il faut qu’elle satisfasse l’ouvrier. Les exigences, les cruautés qu’entraînait avec elle une concurrence effrénée n’existent plus. L’idée vitale de la nouvelle administration commerciale est l’unité. Tout le monde dans cette république modèle, — la première qui ait existé jamais, car les autres n’étaient que de vains semblans, de vagues préludes, — tout le monde est appelé à satisfaire ses goûts.

Mais quand ces goûts sont criminels pourtant ? N’y a-t-il plus de voleurs, plus d’assassins ?

Des voleurs ? Ils ne trouveraient rien à prendre. Des criminels d’une autre sorte ? On ne saurait croire combien de vagabonds