Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1897 - tome 141.djvu/902

Cette page n’a pas encore été corrigée


se comparer à celles des peuples continentaux. Chez nos voisins, la charge du jury est une sorte d’impôt supplémentaire, dû par les citoyens qui sont déjà taxés à 20 ou 30 livres. Les jurés sont choisis par des fonctionnaires qui n’ont avec les nôtres aucune analogie, et en dernier lieu par le sheriff.

D’ailleurs, il faut le reconnaître, dans le Royaume-Uni aussi bien que dans tous les pays que nous venons de citer, le système de recrutement du jury est en butte aux critiques les plus acerbes. C’est un sujet sans cesse à l’ordre du jour, et qui, dit un auteur anglais, « semble avoir une vertu particulière pour exciter la combativité (pugnacity) ».

En Amérique et en Italie, les critiques sont d’autant plus violentes que les jurys de ces deux pays sont atteints d’un. vice qui heureusement nous est inconnu : la corruption. En Amérique, le mal est particulièrement grave. Le juge Barrett déclare [1] « que le jury box, à New-York, est une insulte à cette grande cité. Cela semble la représentation de tout ce qu’il y a de bas, d’ignorant, de vicieux et d’inintelligent… On obéit dans le choix des jurés à des considérations politiques… Il y a dans le jury box une extraordinaire prépondérance de marchands de liqueurs, eating houses, lager beer, restaurateurs, etc. [2]. »

Les auteurs de ces critiques, peut-être exagérées, vont parfois jusqu’à dire que « le système du jugement par jury est mûr pour la destruction [3]. » Mais en général ils se bornent à réclamer des modifications profondes dans son système de recrutement.

En Italie où les mêmes maux sévissent, quoique à un degré

  1. Voir The Nation ; New-York, juin 1887. British Museum. PP 5105-Ca. — Voir aussi : The Forum ; New-York, V. 3, p. 102. British Museum. PP. 6379, où je relève le passage suivant : « Des questions de politique, de nationalité, d’antipathie de voisins, l’éloquence d’un lawyer, un article de journal, l’usage tics dés ou d’un jeu de cartes décident souvent un procès impliquant des milliers de dollars ou un emprisonnement pour des années… Ces absurdités ont fait naître des comités de vigilance et la lynch law. »
  2. « Puis aussi, dit le juge Barrett, il est certain que ceux qui seraient aptes à être jurés se dérobent à ce devoir. » Ce qui prouverait que les représentans des classes élevées tendent, en Amérique aussi bien qu’en France, à méconnaître leurs devoirs civiques.
  3. The vitality of jury trials is exhausted and the System is ripe for destruction.