Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1897 - tome 140.djvu/338

Cette page n’a pas encore été corrigée


qu’a créée cette exagération de la production, dépassant de beaucoup la consommation ; mais, avant d’aborder ce sujet délicat, il convient d’indiquer brièvement comment est traitée, dans les usines, la betterave à sucre.


III. — FABRICATION DU SUCRE

Quand, à la fin de septembre, les betteraves étalent leurs feuilles sur le sol, on dit qu’elles sont mûres et on procède à l’arrachage. Dans les terres fortes, il est pénible ; on ne réussit pas à extraire les betteraves bien encastrées dans le sol si on se borne à faire effort sur les feuilles, il faut soulever la betterave avec une fourche, pour que les femmes et les enfans qui suivent les ouvriers n’aient qu’à la relever. Parfois, on fait usage d’instrumens attelés qui découpent les bandes de terre, puis les renversent avec les racines ; d’autres appareils travaillant dans la ligne même soulèvent les betteraves, qu’on extrait ensuite sans efforts. Quel que soit le mode d’arrachage employé, il faut, aussitôt que les racines sont sorties de terre, les préparer pour la livraison ; les femmes et les enfans armés de couteaux coupent d’une part la partie effilée de la betterave et de l’autre le collet garni de feuilles. On dispose les racines en tas voisins des chemins, et on les couvre d’une épaisse couche de feuilles et dé collets, pour les préserver de la gelée.

Si ces opérations s’accomplissent aisément pendant les années sèches, elles sont très pénibles, quand l’automne est humide ; les ouvriers piétinent dans les terres détrempées, leurs mains s’engourdissent à saisir les racines froides et mouillées ; les chariots s’embourbent et parfois il faut arrêter l’arrachage pendant quelques jours. On ne consent d’ailleurs à retarder les opérations que lorsqu’il est absolument impossible de continuer, car si on se laissait surprendre par une gelée précoce, la récolte serait absolument perdue ; en outre, le blé succédant à la betterave, il importe de débarrasser le sol le plus rapidement possible pour procéder aux semailles.

Voici les betteraves sur la route, il faut les faire arriver à l’usine, et c’est là une source de grosses dépenses qu’on s’efforce de réduire. Des fabriques bien situées construisent à leurs frais de petits tronçons de chemins de fer qui amènent les wagons chargés jusque dans leurs cours. Pour faciliter les