Page:Revue des Deux Mondes - 1896 - tome 136.djvu/727

Cette page n’a pas encore été corrigée


La duchesse de Bourgogne et l’alliance savoyarde sous Louis XIV


III. LE VOYAGE DE TURIN A FONTAINEBLEAU [1]


I

La paix de Savoie, suivant l’expression alors usitée, avait été publiée à Paris le 10 septembre 1696, « avec plus de munificence que les précédentes, » à ce que rapporte le Mercure de France [2]. « Messieurs du Châtelet se rendirent à l’Hôtel de Ville, où il y eut un grand repas. La marche commença ensuite. Elle estoit composée des Archers du Guet, de la Compagnie de M. le Prévost de l’Isle, et des trois cents Archers de la Ville divisés en trois compagnies. Toutes ces troupes avoient une infinité d’officiers bien montés, et estoient accompagnées des hautbois et des trompettes de la Chambre et de celles de la Ville. Messieurs du Châtelet et de la Ville marchoiont ensemble, et Messieurs du Châtelet avoient la droite. Il y avoit six tenans et le Roy des Armes qui publia la paix. La première publication se fit devant le Palais des Tuileries, parce que c’est le dernier endroit du Louvre que le Roy ait habité. »

  1. Voir la Revue du 15 avril et du 1er juin.
  2. Mercure de France, septembre 1696, p. 253.