Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1896 - tome 136.djvu/282

Cette page n’a pas encore été corrigée


une représaille imprévue, mettra en péril la république ; tous les partis sortiront armés de l’épreuve où ils auraient dû disparaître et la guerre étrangère aura préparé une guerre civile.

Toutes ces fautes dont la nation est victime ne sont pas les fautes de la nation. C’est sans elle qu’elles ont été commises. Quelques hommes se sont cru plus qu’elle-même capables de la servir. Parmi eux était un général illustre et jusque-là presque infaillible de coup d’œil : c’est lui qui a commis l’erreur militaire. Parmi eux un autre semblait doué de génie politique : l’erreur politique est son œuvre. Et pour n’avoir pas dès le premier jour consulté la nation, ces hommes ne trouveront plus de jour pour réparer cette faute devenue ainsi définitive. L’absence de légalité sera l’embarras constant de leur gouvernement, un prétexte à la Prusse pour poursuivre la lutte, à l’Europe pour refuser sa médiation. Elle ne pèsera pas moins sur la politique intérieure. La logique les poussera malgré eux : ils n’ont pas interrogé la France ; ils n’admettront pas que sous aucune forme elle les avertisse et les sauve. Dépourvus de la légitimité que donne un mandat de la nation, ils ne pourront laisser en France cette légitimité à personne ; ils en viendront à considérer comme un reproche, une provocation, un danger l’existence de tout corps électif, à dissoudre les assemblées départementales, les conseils municipaux ; et ne disparaîtront qu’après avoir, eux, défenseurs du suffrage universel, détruit sur toute la surface de la France toute forme de représentation.

Les événemens vont se dérouler comme les conséquences contenues dans les premières fautes. Contre ces fautes viendront s’épuiser et se briser la ténacité courageuse de la nation qui est leur victime, et la puissante énergie de ceux qui après les avoir commises parleront de les réparer. Leurs erreurs seront plus fortes que leurs efforts : tandis que ceux-ci élèveront à de grandes hauteurs le patriotisme, l’union des âmes et la générosité des sacrifices, celles-là auront d’avance désorganisé la défense par la discorde.


ETIENNE LAMY.