Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1896 - tome 134.djvu/595

Cette page n’a pas encore été corrigée


que traverser Paris, je vous envoie la marquise de Ganges en religieuse. Si elle vous paraît immorale ou trop laide, faites-en un autodafé. Je ne me suis pas bien expliqué pourquoi ce portrait se trouve dans la sacristie du couvent des religieuses à Villeneuve, à côté du Couronnement de la Vierge attribué au roi René. Peut-être la marquise était-elle une des bienfaitrices dudit couvent. Ce qui m’a toujours fâché c’est que ses beaux-frères n’aient pas été pendus.

J’irai en Espagne à la fin de septembre, et je suis dans de grands embarras au sujet de la route à suivre. J’ai peur de la mer et du golfe du Lion, dont j’ai fait une mauvaise expérience il y a quelques années. D’un autre côté, on me dépeint la route d’Irun à Madrid comme quelque chose d’atroce. C’est celle que j’ai parcourue souvent, mais qui n’a pas été réparée. Enfin sarà lo che sarà. On devient tous les jours plus douillet, et vous avez bien raison de regretter le bon temps où l’on voyageait à cheval et où une grande princesse s’en allait d’Espagne en Flandres sur son palefroi sans crainte de se casser en route. Mais comme toutes ces belles dames devaient être sales ! Je crois que c’est cette considération qui m’a empêché de trouver du plaisir à lire l’Arioste. J’entends dire à quantité de gens en qui j’ai confiance que c’est admirable. Je serais charmé qu’il ne vous plût pas, parce que j’ai confiance en votre jugement, en matière de poésie surtout. Voici une chose qui m’étonne : pourquoi les femmes, qui ont tant d’imagination, ne sont-elles pas poètes ? Il y a bien Sapho, qui a fait la plus belle ode connue, quoique très immorale, mais ce n’était pas plus une femme que la vivandière des zouaves qui a tué tant d’Autrichiens. Nous avons donné le prix de poésie cette année à une demoiselle qu’on dit très maigre. Plus maigre encore était son œuvre. Vous avez raison de dire que la tache de M. Villemain était bien difficile. Une des premières difficultés, c’est de lire les œuvres des lauréats, et il faut avoir la vie dure pour pouvoir en dire quelque chose. Je vous quitte pour faire mes paquets, madame. Je charge la marquise de vous présenter tous mes respectueux hommages.

PROSPER MERIMEE.


Paris, 10 septembre au soir.

Madame,

Il ne faut pas dire di mais de Abrantes. Mondoñede est une ville, ou soi-disant telle, en Galice, et à moins de trouver un porteur d’eau retournant de Madrid dans ses foyers, je ne sais