Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1895 - tome 130.djvu/835

Cette page n’a pas encore été corrigée


dire qu’à faire, changerait beaucoup aux habitudes, rendrait quelque chose, mais trop peu.

Reculer l’âge de l’électorat serait relativement facile, changerait peu dans les habitudes, à cause du service militaire, obligatoire pour tous, mais rendrait peu. — Prolonger la durée du domicile électoral serait moins aisé, changerait trop, à cause de la mobilisation des ouvriers par la grande industrie, rendrait peu et serait antidémocratique. — Rayer les illettrés des listes serait difficile, changerait et troublerait beaucoup, la prescription ayant semblé pour eux créer une sorte de quasi-droit, et rendrait peu, au prix de ce qu’on risquerait, en touchant, comme on ne saurait l’éviter, à la substance même du suffrage universel.

Si maintenant, on se reporte aux données du problème politique, tel qu’il se pose devant nous : Organiser le suffrage universel : de manière, qu’il reste universel et égal ; qu’il dégage la meilleure représentation et permette la meilleure législation ; qu’il assure à l’État un fondement solide, on doit convenir que la solution définitive n’est nulle part où nous avons jusqu’à présent cherché. Rien, en effet, dans ce que nous avons vu jusqu’à présent, n’organiserait le suffrage universel. Mais, bien qu’aucune de ces mesures ne nous offre la solution et n’apporte l’organisation nécessaire, la plupart d’entre elles, malgré tout, ne sont pas incompatibles avec une organisation du suffrage universel, quelle qu’elle doive être ; quelques-unes même aideraient ou peuvent servir à cette organisation.

Et, au demeurant, ce ne sont là, il est bon de s’en souvenir, que des expédions ou des palliatifs, puisque la méthode ordonnait de commencer par le plus simple. Montant du plus simple au moins simple, et du moins simple au plus complexe, nous continuerons, à travers les combinaisons et les systèmes proposés, — en empruntant à chacun d’eux les élémens qu’il est susceptible de fournir, — à nous rapprocher de l’organisation qui, selon nous, pourrait, seule, régler ou régulariser le suffrage universel et, seule, sauver de l’anarchie l’État moderne, inorganique de naissance.


CHARLES BENOIST.