Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1895 - tome 130.djvu/830

Cette page n’a pas encore été corrigée


gouvernement, — lequel n’est fait jamais que d’argile humaine, — se fît corrupteur, à son tour. Les hommes étant ce qu’ils sont, il n’est pas de loi qui puisse les préserver de se laisser corrompre. La loi forcera plus ou moins la corruption à se cacher, mais elle ne fera pas, de ceux qui gouvernent et de ceux qui sont gouvernés, plus que des hommes.

Quand même, enfin, la corruption serait extirpée du suffrage, il n’en serait ni moins ignorant, ni moins incohérent, ni moins inorganique, ni moins anarchique. Expédiens, palliatifs ou changemens légers dans la forme n’y pouvant rien ou ne pouvant pas assez, voyons, parmi les systèmes proposés, ceux qui n’entraîneraient que des changemens minimes en substance.


III. — CHANGEMENS MINIMES EN SUBSTANCE

L’âge.

Ce ne sont, eux aussi, que des expédiens, des palliatifs. Le premier consiste à reculer de quelques années l’âge électoral. Le suffrage étant un droit conféré par l’État, l’État peut le conférer à l’âge qui est jugé convenable. Et l’âge où l’État le confère n’est pas le même dans tous les pays. Il est de 20 ans en Suisse et en Hongrie, de 21 ans en France, en Italie, en Grèce, en Angleterre, ou Suède ; de 23 ans dans les Pays-Bas ; de 21 ans en Prusse et en Autriche ; de 25 ans en Belgique, dans l’Empire allemand (pour le Reichstag), en Espagne, en Norvège ; il est de 30 ans au Danemark.

Rien, par conséquent, ne s’opposerait, en principe ou en droit, à ce qu’il lut reculé et porté, chez nous, de 21 à 23 ou à 25 ans. En fait et dans l’exécution, ce ne serait peut-être pas non plus très difficile, puisque le service militaire est maintenant obligatoire pour tous et que les militaires ne votent pas. On y gagnerait la maturité que peuvent donner deux ans ou quatre ans de plus, dans cette période de formation, et, si l’armée, par l’habitude de Tordre et de la discipline, par l’esprit de corps, peut contribuer vraiment à l’éducation civique, à 23 ans ou à 25, cette éducation serait plus avancée.

Mais justement, parce que le service militaire est obligatoire pour tous et parce que, en France, les militaires ne votent pas, le besoin de reculer par une loi l’âge de l’électorat se fait sentir avec moins d’urgence. Le fait suffit, sans réviser le droit. A coup sûr, il paraît bizarre et il est bizarre, en effet, de déclarer majeur, pour l’exercice de sa « souveraineté » sur lui-même et de sa part de « souveraineté » sur ses concitoyens, un homme qu’on retient