Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1895 - tome 130.djvu/72

Cette page n’a pas encore été corrigée


construire et entretenir des monumens publics, routes, églises, écoles, laboratoires, hospices, établissemens divers.

La section onze comprend les fonds spéciaux, destinés pour la plupart à subvenir à des besoins d’ordre local, et qu’alimentent en premier lieu les redevances provinciales et territoriales que l’État perçoit là où il n’existe pas d’institution de zemstvo (conseils locaux). A cette section figurent encore les fonds des Kalmoucks, des populations mahométanes, les revenus des terres affectées aux besoins des couvens à l’étranger et du culte en Terre sainte, enfin les fonds des troupes cosaques.

Un dernier tableau donne les résultats des règlemens définitifs des budgets depuis un certain nombre d’années ; il fait ressortir de 1888 à 1892 un excédent de recettes constant, variant entre 18 et 69 millions.

Le rapport du contrôleur passe ainsi en revue les principaux élémens de la fortune publique : des comparaisons fréquentes avec les années antérieures permettent de se rendre compte de la marche suivie par les recettes et les dépenses. L’ensemble des renseignemens réunis constitue une source précieuse d’informations.


II

Voilà comment le budget, préparé par les différens ministres, coordonné et établi, d’accord avec le conseil de l’Empire, par le ministre des finances, sanctionné par le tsar, est exécuté par le ministre des finances, puis vérifié et réglé définitivement par le contrôle. Il est intéressant d’en connaître les chiffres, et plus encore d’en analyser les élémens. Nous avons sous les yeux le rapport adressé à la fin de l’année dernière à l’empereur Nicolas II par le ministre Witte à l’appui de ses prévisions budgétaires pour 1895. Toutes les sommes y sont évaluées en roubles-crédit, c’est-à-dire en billets de banque, dont le cours actuel est d’environ 2 fr. 70. Le rouble or est identique à 4 francs d’or de monnaie française ; les pièces d’or de cinq roubles, communément désignées sous le nom de demi-impériales, sont acceptées par nos caisses publiques pour vingt francs. Là où les dépenses et les recettes se font en roubles métalliques, le rapport a soin de l’indiquer et de faire le calcul de la transformation en roubles-crédit.

Le budget se balance par un total de 1 214 millions de roubles-crédit, soit, au change de 2 fr. 70, 3 278 millions de francs, tant aux recettes qu’aux dépenses ordinaires et extraordinaires. Ce chiffre