Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1895 - tome 130.djvu/153

Cette page n’a pas encore été corrigée


Les aventures d’une âme en peine – Mrs Annie Besant


Annie Besant : An Autobiography ; Londres, Fisher Unwin, éditeur, et The Seven Principles of Man, Reincarnation, Death and After. — A. P. Sinnett : Esoteric Buddhism. — W. Judge : The ocean of theosophy. — H.-P. Blavatski : The Voice of the silence et The Secret Doctrine, Theosophical Publishing Society, London. Proceedings of the Society for Psychical Researches. — Isis very much unveiled by Emund Garret, Westminster Gazette office.


Il y a déjà quelques années, j’ai raconté ici même la campagne énergique et curieuse que Mme Annie Besant avait menée, en Angleterre, en faveur des doctrines malthusiennes. A ce moment même, elle venait d’abjurer l’athéisme dont elle avait fait une profession de foi sonore, se déclarait théosophe, et retirait de la circulation la Loi de la population, cet étrange petit livre dont la destinée avait été si tapageuse. Aujourd’hui, dans une autobiographie volumineuse, elle nous fait l’histoire de ses variations ; elle entreprend de nous démontrer qu’elle a « évolué », non changé ; et comme elle est fort éloquente, d’une conviction indéniable et d’une imagination vigoureuse, son plaidoyer ne manque pas d’intérêt. Ajoutez que six mois après le moment où elle publiait dans ses mémoires, un peu prématurés, qu’elle était passée « de l’orage à la paix », il devenait clair comme le jour qu’elle avait été tout simplement la victime d’une immense mystification.