Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1894 - tome 125.djvu/878

Cette page n’a pas encore été corrigée


Condition de la femme aux Etats-Unis


III. LES COLLÈGES DE FEMMES. — LA CO-ÉDUCATION. L’EXTENSION UNIVERSITAIRE [1]


I. — COLLÈGES DE FEMMES

Parmi tant d’affiches de théâtre qui, l’hiver dernier, annonçaient dans toute l’Amérique des pièces françaises adaptées et souvent démarquées, — entre Champignol malgré lui, devenu the Other Man, et la silhouette enluminée de Fanny Davenport en Cléopâtre, la Cléopâtre de Sardou, — j’ai vu par exception quelque chose de bien original. L’affiche représentait un frère et une sœur habillés exactement de même, à la jupe près, qui devait, au reste, chez la demoiselle, cacher une de ces combination suits, un de ces maillots collans de laine légère ou de soie, très généralement adoptés en Amérique au lieu du vieux linge féminin passé de mode. Même veston, même chapeau, même stick à la main, même lorgnette de courses en bandoulière, avec cette légende qui, partie gaillardement de la bouche de l’une, semblait forcer l’autre à reculer d’horreur : — « Partout où tu vas, mon cher Dick, j’irai aussi, moi ! » C’est bien le mot de la situation.

  1. Voyez la Revue du 1er juillet et du 1er septembre.