Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1894 - tome 125.djvu/816

Cette page n’a pas encore été corrigée


La nouvelle réglementation des études médicales


I

Au mois de novembre prochain, un nouvel enseignement sera ouvert, dans les facultés des sciences, en exécution d’un décret du 31 juillet 1893, sous le vocable d’enseignement préparatoire des sciences physiques, chimiques, et naturelles. Les études dureront une année ; elles seront à la fois théoriques et pratiques ; elles comprendront un cours de physique expérimentale ; un cours de chimie sur les élémens généraux de la science, les métalloïdes, les métaux, la chimie organique et la chimie analytique ; un cours de zoologie et un cours de botanique. A ces cours seront adjoints des exercices pratiques, obligatoires pour tous les élèves : manipulations de physique, travaux et analyses de chimie, dissections animales et végétales, préparations micrographiques, herborisations. A la fin de cette année d’études, les jeunes gens qui justifieront de leur assiduité aux cours et aux travaux pratiques seront admis à un examen, subi devant leurs maîtres, et comprenant, comme renseignement lui-même, deux sortes d’élémens : des interrogations théoriques et des épreuves pratiques. A la suite de cet examen, il sera délivré un certificat d’études physiques, chimiques, et naturelles.

A dater du mois de novembre de l’année prochaine, en exécution d’un autre décret du même jour, nul ne pourra commencer les études en vue du doctorat en médecine, si, en se faisant inscrire, il ne joint au baccalauréat classique le certificat d’études