Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1894 - tome 125.djvu/587

Cette page n’a pas encore été corrigée


Les pré-raphaélites trouvaient même déjà des acheteurs, ce qui en Angleterre comme ailleurs, mais plus peut-être qu’ailleurs, est le signe de la prédestination. Ils préparaient leur exposition de 1850 et, après un court voyage en France, enhardis par leur premier succès, fondaient une petite revue, le Germe, pour y développer et y affirmer la thèse pré-raphaélite, lorsque quelqu’un s’avisa de découvrir les lettres P. R. B., et d’en révéler le sens. C’était d’autant plus facile que les amis des novateurs donnaient dans chaque numéro du Germe, publié depuis janvier jusqu’à avril 1850, le secret de leurs préférences, de leurs antipathies et de leurs ambitions. Cette révélation fut un coup de théâtre. L’idée que les pré-raphaélites voulaient modifier quelque chose à la constitution esthétique du pays bouleversa ces mêmes gens que leurs œuvres n’avaient nullement choqués. Le conservatisme anglais poussa un cri de terreur. Il sembla que Raphaël fût devenu Nelson ou Wellington, quelque chose d’intangible, et que se déclarer pré-raphaélite fût une menace pour la sécurité des côtes britanniques. Cela coïncidait avec les salons de 1850 où Millais exposait le Christ chez ses parens, Hunt les Missionnaires chrétiens et Rossetti l’Annonciation, aujourd’hui à la National Gallery. Toute la presse donna. Le grand Dickens lui-même descendit dans l’arène et écrivit contre Millais une vigoureuse diatribe. Le tableau de Millais représentait l’enfant Jésus dans l’atelier de son père. Il vient de se blesser la main avec des tenailles. La Vierge, à genoux, l’embrasse pour le consoler. Saint Joseph lui tient la main. Le petit saint Jean-Baptiste apporte de l’eau pour panser la blessure. Sainte Anne retire les tenailles restées sur la table. Un apprenti ajuste une planche, continuant le travail interrompu. C’était là une expression neuve et curieusement réaliste de la terrible prophétie : « Et on lui dira : Quelles sont ces blessures que vous avez aux mains ? Et il répondra : Ce sont les blessures qui m’ont été faites dans la maison de mes amis. » Dickens écrivit : « En vous approchant de cette Sainte Famille, vous devez chasser de votre esprit toute aspiration religieuse, toute pensée élevée, toute association d’idées tendres, dramatiques, tristes, nobles, sacrées, charmantes ou belles, et vous préparer à aller jusqu’au fond de ce qui est misérable, odieux, repoussant et révoltant. » A ce terrible verdict, les P. R. B. ne pouvaient même plus opposer les plaidoyers du Germe, mort d’inanition dès le mois d’avril. William Rossetti protestait dans le Spectator, mais qu’était-ce que cette seule voix dans la tempête ! Les achats s’arrêtèrent ; les bourses des amateurs se fermèrent avec indignation. Pendant toute une année, la lutte continua. Les P. R. B., persévérant et abordant