Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1894 - tome 125.djvu/381

Cette page n’a pas encore été corrigée


investigations sur l’état intellectuel, moral et matériel des sociétés actuelles pour mesurer les effets des transformations rapides et profondes qu’elles ont subies, dans noire XIXe siècle, si fécond en changemens de toute sorte. L’Europe a plus que doublé sa population depuis un siècle ; mais ses ressources alimentaires se sont accrues en proportion ; le confort s’est même élevé plus rapidement encore, et le savant économiste défie qu’on ose soutenir que les 330 millions d’Européens de la fin du XIXe siècle ne soient pas, pour la plus grande partie, mieux nourris, mieux habillés, mieux logés, plus libres, plus instruits que les 150 millions de la fin du XVIIIe siècle, sans compter nombre d’avantages et de jouissances dont leurs aïeux n’avaient aucune idée. D’où proviennent alors, les mécontentemens dont on ne peut nier l’existence ? M. Block n’en veut voir les causes que dans l’infatuation trop fréquente qui a accompagné la diffusion de l’instruction et développé les exigences individuelles ; dans l’extension de la liberté civile et politique qui, en donnant conscience de leur devoir civique à ceux qui ont été susceptibles de le comprendre, a gonflé l’amour-propre chez les autres, a éveillé en eux un vif désir du bien-être matériel et leur a fait envisager l’égalité dans les jouissances comme la conséquence de l’égalité devant la loi, développant ainsi la convoitise et l’envie partout où manquait le contrepoids du sentiment religieux. C’est ce mécontentement, habilement exploité par des ambitieux, qui aurait donné aux prédications anti-sociales une impulsion et une force qu’on s’exagère peut-être, mais dont il semble que M. Block tienne trop peu de compte. Le savant économiste, en effet, se déclare convaincu qu’il y a bien peu d’apôtres sincères et désintéressés parmi les prédicans du nouvel évangile : « S’il s’agissait, dit-il, de le réaliser, on lui trouverait bien peu de partisans croyans et actifs. C’est un drapeau autour duquel se rangent des ambitieux, des mécontens, des naïfs, des déclassés de toute sorte, mais qui ne peut remporter la victoire que si l’adversaire n’ose pas opposer de résistance. »

Nous reconnaissons volontiers que croire au triomphe du socialisme ce serait croire à la défaite de la raison et du bon sens. La société civilisée, d’ailleurs, ne nous semble pas disposée à une abdication ; malgré les points noirs que chacun aperçoit à l’horizon, malgré les inquiétudes qu’entretient la possibilité d’une conflagration européenne, cette société est en humeur et en état de se défendre. Est-ce à dire que les préoccupations qui se font jour de tous côtés n’aient aucun fondement et qu’on puisse faire aussi bon marché que M. Block des alarmes qui ont envahi un grand nombre d’esprits ? Est-ce à dire que la prévoyance et