Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1894 - tome 125.djvu/319

Cette page n’a pas encore été corrigée


Les castes dans l’Inde


III. LES ORIGINES [1]


Depuis qu’il sollicite les chercheurs, le problème de l’origine des castes a été repris souvent et par plusieurs côtés. Bien des systèmes ont été proposés ; j’en puis, sans scrupule, écourter la liste. Parmi les tentatives assez récentes pour être complètement informées, il se dessine plusieurs courans ; il me suffira d’en préciser les tendances par des exemples. Ce ne sera pas une simple curiosité. Cette vue sommaire nous fournira l’occasion de déblayer le terrain, et, ne fût-ce que par voie d’élimination successive, nous nous rapprocherons des solutions probables.


I

Si les Hindous ont confondu les deux notions et les deux termes de classes et de castes, on a parmi nous suivi leurs erremens avec une docilité fâcheuse. J’entends surtout les indianistes. Représentais de l’école philologique, ils obéissent à une pente presque irrésistible en envisageant de préférence le problème sous cet aspect traditionnel. La théorie brâhmanique est comme leur

  1. Voyez la Revue du 1er février et du 1er mars 1894.