Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1893 - tome 119.djvu/246

Cette page n’a pas encore été corrigée


qu’elle a rapatriés lui reviendront comme prix des céréales qu’elle va bientôt expédier dans l’Allemagne du Nord. L’Autriche bénéficiera largement de la lutte douanière engagée entre la Russie et l’Allemagne ; ses transactions avec l’un et l’autre de ces deux grands pays s’accroîtront sensiblement, et ce fait aura sa traduction chiffrée dans le montant des recettes de chemins de fer. On ne saurait donc trouver exagéré le prix du 4 pour 100 or hongrois, coté 94 francs ; on peut, même l’estimer indûment bas, alors que la rente autrichienne 4 pour 100 or vaut 96, le consolidé russe 4 pour 100, 99.50, et le 3 pour 100 russe, 80.

Le fonds oriental le plus déprécié aujourd’hui est le 5 pour 100 hellénique. L’obligation dont le pair est 500 francs, et qui rapporte nominalement 25 francs, ne vaut plus que 180 francs. Quel discrédit ! C’est, hélas ! la faillite. Ce brave petit peuple, si sympathique à la France, a usé et abusé, comme tant d’autres, du papier-monnaie, pour se couvrir le plus vite possible de voies ferrées et se donner un outillage économique. Ses grands hommes, les Tricoupis, les Delyannis, n’ont pas su l’arrêter à temps dans ces imprudentes frasques dépensières. Puis la sanction fatale est venue, sous la forme si moderne de la hausse de l’agio de l’or, agio qui s’est enflé très vite, démesurément ; il n’a plus été possible de faire face au service de la dette.

La Turquie a été jadis dans la même situation, et s’est accommodée avec ses créanciers il y a douze ans. Elle a confié à une commission européenne la gestion de certains revenus affectés à l’acquittement des nouvelles charges convenues. Le sultan qui a signé l’arrangement est un honnête homme ; il est resté fidèle à la parole donnée. Il est de plus économe, et a profité de l’exemple et des leçons de la commission européenne pour mettre de l’ordre dans les comptes de l’empire. Aussi les valeurs turques sont-elles aujourd’hui parmi les mieux tenues de la cote. Le 1 pour 100 se paie 22.50, l’obligation Douanes vaut 492 francs pour 25 francs de revenu, la Priorité 466 pour 20 francs d’intérêt, garantis par la régie des tabacs.

A Washington, la chambre des représentans a voté l’abrogation de la loi Sherman, le 28 courant. Cette décision va être prochainement ratifiée par le sénat. La crise monétaire aux États-Unis sera dès lors terminée. Il restera encore aux hommes d’État américains à trouver les moyens de rendre à la prospérité d’antan les régions centrales de ce vaste pays, les États de la vallée du Mississipi, où les populations agricoles sont ruinées par la baisse des prix, par la cherté des transports, et par l’usure.


Le Secrétaire de la rédaction, gérant, J. BERTRAND.