Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1893 - tome 119.djvu/243

Cette page n’a pas encore été corrigée


formidables que l’on ait encore vues, puisqu’elle embrasse les comtés de Chester, Lancastre, York, Cumberland, Derby, Leicester, etc., en tout 16 à 18 comtés où sont situés les charbonnages les plus importans de la Grande-Bretagne. On calcule que l’extraction a diminué de moitié, et le prix du charbon, qui s’est élevé de 140 pour 100 dans le pays de Galles et de 20 pour 100 seulement à Londres, aurait augmenté bien davantage si les stocks actuels des mines n’étaient pas encore très importans. Si les ouvriers tiennent bon jusqu’à la fin de septembre, comme ils l’annoncent, ce chômage constituera pour eux et pour les provinces du centre une perte de plus de 500 millions. Pendant ce temps on continue à discuter pour savoir si la réduction remettra les salaires au même taux qu’en 1888, époque où ils avaient été augmentés, ou si elle les fera rétrograder au-dessous. La pratique des grèves inconsidérées pour l’augmentation des salaires, dans des industries sujettes à des fluctuations périodiques, a pour effet de ne laisser aux patrons qu’une marge très restreinte de bénéfices, dans les bonnes années, et de les obliger, lors d’une légère baisse de prix de la marchandise qu’ils produisent, à réduire, sous peine d’exploiter à perte, ces salaires tendus à l’excès. Ces réductions sont naturellement mal accueillies et provoquent de nouveaux chômages ; si bien que l’ouvrier se trouve à la fin victime de sa propre tactique.

Entre ces conflits du capital et du travail, et les escarmouches religieuses qui viennent de mettre aux prises à Bénarès, à Azimburh et enfin à Bombay les musulmans et les Hindous, il semble qu’il y ait plus que la distance de l’Angleterre à l’Hindoustan, et qu’un espace de plusieurs siècles sépare les deux faits. Ces fidèles du prophète qui se précipitent, il y a quinze jours, sur les sectateurs de Bouddha, parce que le bruit du tam-tam de ceux-ci, dans leur temple, trouble le culte voisin d’Allah, ne sont-ce pas les contemporains de ces catholiques et de ces protestans il y a trois cent cinquante ans, s’égorgeant à Vassy à l’occasion du chant trop sonore des psaumes réformés ? Musulmans et Hindous s’accusent réciproquement de porter atteinte à leurs rites les plus sacrés, et les morts ou les blessés eussent été bien plus nombreux, lors des dernières émeutes, si la police anglaise ne s’était interposée pour rétablir l’ordre, avec une énergie dont un détail suffit pour donner l’idée : il a fallu braquer des canons à la tête des grandes artères de la ville indigène. Les bouddhistes ou brahmanes atteignent aux Indes un chiffre trois fois supérieur à celui des musulmans (155 millions contre 49) ; mais leur situation sociale est plus basse et leur culture moins élevée. En tout cas, cette hostilité des races explique et même justifie la domination anglaise dans la péninsule gangétique.


Vte G. D’AVENEL.