Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1893 - tome 119.djvu/102

Cette page n’a pas encore été corrigée


son gigantesque fleuve marin, le gulf-stream, dont le débit, de 5 milliards de mètres cubes par seconde, égale celui de 300,000 fleuves comme le puissant Mississipi.

Numériquement plus nombreuses que les Antilles et semées ainsi qu’une voie lactée entre la côte orientale de la Floride et Haïti, les Bahama ou Lucayes font partie de l’empire colonial de l’Angleterre. Elles se déploient sur une longueur de 1,300 kilomètres, affectant la forme d’une digue interposée entre l’Atlantique et les Grandes Antilles. De structure madréporique, basses et plates, étroites et toutes en longueur, elles s’élèvent rarement de plus de quelques mètres au-dessus du niveau des hautes marées. Le plateau submergé qui les porte se dérobe brusquement du côté de la pleine mer et plonge à pic, ainsi qu’une muraille perpendiculaire, dans des profondeurs de 3,000 à 4,000 mètres.

Les Anglais ne donnent le nom de Bahama qu’aux archipels du nord et du centre, désignant de ceux d’îles Caïques et d’Iles Turques les groupes méridionaux. De ces îles, trente et une seulement sont habitées ; la superficie totale des Bahama est de 14,553 kilomètres carrés et leur population de 55,000 à 60,000 habitans.

Au sud des Bahama s’étend la ligne recourbée des Antilles. Une vieille légende caraïbe raconte qu’aux temps passés on vit se dresser, sur la cime de la Cumbre du Venezuela, la silhouette d’un géant. Son bras puissant dessina le geste hiératique et solennel du semeur confiant à la terre féconde le grain mystérieux, et des centaines d’îles échappées de sa main s’éparpillèrent en une courbe régulière sur les eaux bleues de la mer des Caraïbes. Les plus légères portèrent moins loin. Ce furent les Petites Antilles : Grenade, Saint-Vincent et Sainte-Lucie, la Martinique, Dominique et la Guadeloupe. Les plus lourdes, les Grandes Antilles, disparurent à l’horizon lointain : Porto-Rico, Saint-Domingue, la Jamaïque, Cuba. Dans leur cycle régulier elles enserrent la Méditerranée américaine.

Ces îles sont au nombre de 92, sans compter les îlots. Une seule, Saint-Domingue, est indépendante ; l’Espagne, l’Angleterre, la France, la Hollande, le Danemark et la Suède possèdent les autres, dont la superficie totale dépasse 170,000 kilomètres carrés. L’Espagne est la mieux partagée : 130,477 kilomètres ; l’Angleterre vient ensuite avec 35,000, puis la France avec 2,035, la Hollande avec 1,150. Le Danemark n’en détient que 359, la Suède 21.

On les appela d’abord Indes occidentales. Colomb, qui les découvrit, se croyait au seuil de l’Inde ; pour lui, ces îles étaient les avant-postes du continent asiatique. Quand on reconnut l’erreur,