Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1893 - tome 117.djvu/64

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pêle-mêle qui s’appelle la société. On dit que Chateaubriand va épouser Mme Récamier. On dit que Rachel veut se battre en duel avec Augustine Brohan en l’honneur du comte Walewski. On dit que le tsar songe à une alliance franco-russe qui inquiète beaucoup lord Palmerston. Le ministère va tomber… Non, le ministère vivra encore, par tolérance et faute de mieux : « On ne l’aime pas, dit M. Mole, mais on le préfère. » Quant à M. de Rémusat, il se contente de dire : « Qui vivra rira ! » et il joue la comédie de salon. Les Burgraves ont fait un fiasco, ma solenne. Victor Hugo remue ciel et terre pour être pair de France ; il a persuadé à la duchesse d’Orléans que la dernière pensée de son mari mourant a été pour lui. Les chiens de la princesse Belgiojoso ont mordu le bras de Cousin qui gesticulait dans le salon de leur maîtresse et qu’ils ont pris pour le bâton avec lequel on les faisait jouer. La même princesse Belgiojoso va en fiacre à Mabille bras dessus bras dessous avec le prophète arabe Bou-Maza, en ce moment notre prisonnier, et le marquis de La Valette promène dans son département un prince égyptien que le roi lui a donné à garder et dont il a fait une réclame électorale. La Grisi, en sortant du bal, se fait attacher ses socques par Mario et le traite de porco quand l’opération ne marche pas assez vite. Dans le monde, on s’occupe de sciences occultes. Mérimée a entendu dans un salon une somnambule « presque aussi bête que si elle eût été éveillée. » La religion est aussi à la mode ; il y a du néo-catholicisme dans l’air. Une dame lui a demandé « quel était son prédicateur favori. » Une autre dame, au cours de Mickiewicz, a crié tout haut qu’elle était prête à mourir pour Jésus-Christ. Au dernier concert des Tuileries, un chat, sortant on ne sait d’où, a couru, griffes dehors, sur les épaules nues et a disparu comme il était venu. Serait-ce, sous une nouvelle forme, le petit homme rouge qui annonce les grandes catastrophes politiques ? M. de Rambuteau fait des fautes d’orthographe et M. Dupin fait des mots. Un jour que la salle des séances était vide, par une chaleur accablante, il a ordonné aux huissiers d’aller chercher les députés à l’école de natation. « Il y en a là une centaine qui apprennent à nager entre deux eaux. » Et, à travers les traits d’esprit ou de bêtise, les petits cancans et les grosses nouvelles, revient périodiquement la formule sur laquelle une longue habitude avait blasé les hommes de ce temps-là : « On a tiré sur le roi. »

M. Thiers est une des figures qui reparaissent le plus souvent dans cette correspondance. Mérimée le voyait beaucoup, le goûtait comme un admirable comédien, bien qu’il ne le trouvât pas également bon dans tous les rôles. En ce moment, M. Thiers en avait fini