Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1892 - tome 114.djvu/77

Cette page n’a pas encore été corrigée


neuf tentatives, il eut trois insuccès, quatre succès médiocres et deux bons succès. Rappelons ici que, d’autre part, M. Héricourt a rapporté aussi une fort curieuse expérience de sommeil à distance.

Tiendrons-nous donc le problème pour résolu ? Ne nous hâtons pas. L’expérience est trompeuse, disait Hippocrate, et le jugement difficile. Quand il s’agit de faits aussi étranges, pour être sage, il faut douter trop. On peut toujours soupçonner quelque cause d’erreur inaperçue, improbable, invisible. Mais si l’affirmation est téméraire encore, combien plus le serait une négation qui refuserait de tenir aucun compte de faits recueillis avec tant de précautions et affirmés par des observateurs différens et dignes de confiance !


II

Donner à quelqu’un un ordre et le faire exécuter, c’est susciter en lui une idée semblable à celle qui est en nous, et un ensemble de tendances qui s’harmonisent avec cette idée. Il y a une sorte d’adaptation de la personnalité du patient aux sentimens et aux idées de celui qui lui commande, et cette adaptation suppose en général une reproduction partielle, chez le patient, de l’état d’âme de l’expérimentateur. Les faits qui peuvent établir la réalité de l’action à distance nous montrent simplement, en bien des cas, non pas la transmission d’un ordre, mais la communication d’une sensation ou d’un sentiment. Mme B… parait éprouver les mêmes sensations que M. Pierre Janet ou qu’une autre des personnes présentes avec qui elle semble plus particulièrement en relation. Elle s’imagine boire ou manger quand M. Pierre Janet boit ou mange, même si M. Janet se trouve dans une autre pièce. Si M. Janet se pince le bras ou la jambe, elle pousse des cris et s’indigne qu’on la pince au bras ou au mollet [1]. Voici qui fut plus curieux encore. A la vérité, M. Janet paraît avoir su à l’avance à peu près ce qui allait se passer, ce qui diminuerait un peu la valeur du fait. M. Jules Janet, frère de M. Pierre Janet, avait beaucoup d’influence sur Mme B… qui le confondait avec son frère. Il se brûla fortement le bras pendant que Mme B…, dans une autre pièce, était dans cette phase de somnambulisme léthargique où elle est sensible aux suggestions mentales. « Mme B.., dit M. Janet, poussa des cris terribles, et j’eus de la peine à la maintenir. Elle tenait son bras droit au-dessus du poignet et se plaignait d’y souffrir beaucoup. Or je ne savais pas moi-même exactement l’endroit où mon frère avait

  1. Bulletins de la Société de psychologie physiologique.