Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1892 - tome 114.djvu/722

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


mise à la renouveler, de la faute qu’ils ont commise en n’exigeant pas des conditions meilleures pour l’Italie. Bref, il se plaint de tout, il est mécontent, et sans être une politique, sa mauvaise humeur pourrait être un dissolvant de plus dans une situation où M. Giolitti, même avec sa majorité, n’est pas sûr de suffire longtemps à l’Italie.

CH. DE MAZADE.




LE MOUVEMENT FINANCIER DE LA QUINZAINE.




Le mois de novembre s’était annoncé sous d’assez sombres auspices ; les vendeurs à découvert, depuis si longtemps sevrés de toute occasion de peser sur les cours, prédisaient à la fois la cherté de l’argent et une crise ministérielle. L’argent est toujours bon marché, et le ministère est resté debout jusqu’au 28.

Malgré les entassemens d’or effectués par le gouvernement russe, tant à la Banque de l’Empire et au Trésor à Saint-Pétersbourg, que dans quelques grandes maisons de banque à l’étranger, entassemens qui ont porté au chiffre presque fantastique de 2,400 millions de francs le stock de ce métal actuellement au pouvoir de la Russie, la Banque d’Angleterre a maintenu sans peine à un niveau élevé, 25 millions livres sterling, le montant de son encaisse métallique, alimenté par les envois réguliers de l’Australie et du Cap et par les expéditions intermittentes de New-York. Les demandes adressées à la Banque ont été, d’autre part, peu importantes, et le taux de l’escompte est ainsi resté à 3 pour 100, sans que l’on voie poindre une raison spéciale de le porter à bref délai plus haut.

Quant au ministère, il avait réussi à naviguer, sans se briser, à travers les écueils parlementaires. Cédant sur tous les points, il avait conservé sa majorité, si chancelante qu’elle fût. Les premiers périls conjurés, d’autres ont surgi avec la question des poursuites contre quelques-uns des administrateurs du Panama, des interpellations et de l’enquête parlementaire. Après de si habiles manœuvres, le vais-