Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1892 - tome 114.djvu/318

Cette page n’a pas encore été corrigée


quinze ans, 6 de quinze à vingt ans, 8 de vingt à vingt-cinq. Après la vingt-cinquième année, la pente ascendante continue ; mais, au lieu d’accélérer ses progrès, elle se modère jusque vers la cinquantième année, qui se contente encore, sur mille hommes ou femmes, d’une quinzaine de victimes. Hélas ! voici venir les cheveux blancs. La mort, qui dormait presque, se réveille et frappera bientôt à coups redoublés : sur mille vivans de chaque âge, c’est vingt, c’est trente, c’est cinquante exécutions par an qu’elle va faire. A soixante-quinze ans, la dîme mortuaire devient une vraie dîme, cent pour mille ; c’est ensuite cent cinquante, puis deux cents ; enfin pour les nonagénaires, c’est deux cent cinquante et plus, de sorte qu’en moins de quatre ans maintenant, le sombre moissonneur aura tout jeté bas, sauf ces quelques épis oubliés qui s’étonnent de rester debout après que la faux a passé.

On ne fait que donner aux mêmes lois une expression différente lorsqu’on dresse ces tables de mortalité ou plutôt ces tables de survie qui, supposant mille ou dix mille individus nés simultanément, montrent ce qu’il en reste au bout d’un an, au bout de deux ans, au bout de dix ans, au bout de cinquante ans,.. et ainsi de suite jusqu’à extinction. La réduction continue de l’effectif venant ici compenser, à un moment donné, le taux croissant des mortalités proportionnelles, c’est vers la soixante-quinzième année que se rencontrent, après celles du premier âge, les plus abondantes hécatombes. De soixante-dix à quatre-vingts ans, voilà bien, en 1892 comme au temps des prophètes, l’étape critique entre toutes. Un professeur allemand, à qui la fréquentation des chiffres n’a fait perdre ni le goût ni l’art des métaphores, traduit la chose d’une manière pittoresque. Il compare les créatures humaines à des boules qu’un joueur lance vers un but : ce but, c’est la soixante-quinzième année et la plupart des boules vont s’arrêter, à bout de force, autour de ce point central, soit en-deçà, soit au-delà. Mais le joueur a laissé aussi glisser de ses mains, engourdies ou distraites, un certain nombre de boules qui alors, tombant à ses pieds, s’éloignent à peine de leur point de départ : ce sont tous les enfans qui meurent au berceau.

Les tables de survie ne sont pas uniquement destinées à inspirer des réflexions philosophiques et de symboliques images. Pour en certifier l’utilité pratique, il suffit de rappeler qu’elles ont fait naître et qu’elles font vivre une des industries qui, en Europe et en Amérique, remuent le plus de milliards, à savoir l’industrie des assurances sur la vie, pensions viagères, etc. Chacun de ces contrats, qui sont la sécurité d’une personne ou d’une famille, implique beaucoup d’aléa pour la compagnie qui les pratique ; mais, sur l’ensemble de sa clientèle, si elle a pris pour base de ses tarifs