Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1892 - tome 112.djvu/963

Cette page n’a pas encore été corrigée


péril est maintenant conjuré, et les actionnaires peuvent se rassurer sur l’avenir de leur société. L’action s’est en effet très vivement relevée de 1,062.50 à 1,107.50.

La Banque de Paris, qui sommeillait depuis quelque temps, s’est aussi réveillée depuis le commencement d’août. Il a suffi de quelques achats pour la porter de 637.50 à 655. Cette banque est engagée en ce moment en des négociations avec le gouvernement espagnol pour une avance de 50 millions à consentir contre remise de bons de trésor ou de pagarès. Selon que les pourparlers semblent aboutir à une solution ou subir quelque retard, les cours de la rente Extérieure montent ou baissent. Ce fonds a été compensé à 63, il a dépassé ensuite 64 1/8 malgré la fermeté du change et a été ramené à 63 1/2. L’affermage des douanes de Cuba est une mesure décidée, et les conditions en ont été officiellement publiées il y a quelques jours. Le revenu actuel ne dépasse pas, paraît-il, 60 millions de pesetas ; mais les abus dans cette administration sont légendaires. Si le gouvernement pouvait les réformer, il doublerait ses recettes ; toutes sortes de raisons l’obligent à respecter les usages établis ; il espère qu’une ferme sera plus heureuse ou plus impunément énergique, et la première condition imposée au fermier futur est de s’engager à verser à l’État chaque année un minimum de 75 millions de pesetas.

En Angleterre, la liquidation a été facile, avec la même abondance d’argent que précédemment, et des cours en reprise sur les fonds internationaux. La grande préoccupation sur cette place est la dépréciation croissante du métal argent. Tout ce qu’ont tenté les États-Unis pour relever les prix, ancienne loi Bland et législation de 1890, a échoué. Ils ont fait entrer dans le total de leur circulation monétaire, en moins de quinze années, une masse de monnaies d’argent ou plutôt de papier représentant de la monnaie d’argent, pour une somme de deux milliards et demi de francs, et l’argent a moins de valeur marchande qu’il n’en a jamais eu. Dans l’Inde, ce phénomène économique provoque une agitation et des inquiétudes générales ; on craint que la roupie, dont la valeur nominale est de deux shillings, ne tombe bientôt au taux de 1 shilling. Une association (Currency Association) s’est constituée pour demander une suspension immédiate et complète du monnayage de l’argent dans l’Hindoustan. Si une telle mesure était prise à la fois dans l’Inde et aux États-Unis, l’argent tomberait bientôt de 38 à 30 ou même à 25 pence. On ne voit pas trop quel remède à cette situation pourrait découvrir la prochaine conférence monétaire internationale, dont la réunion a été provoquée par les États-Unis.

Les fonds russes ont repris en même temps et à peu près aussi vivement que la rente française. Le ministère des finances a publié récemment le tableau des recettes et des dépenses pour les quatre premiers