Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1891 - tome 107.djvu/9

Cette page n’a pas encore été corrigée


I. M. DE VILLÈLE ET L’OPPOSITION ROYALISTE DE 1815.


Mémoires et Correspondance du comte de Villèle, 4 vol. in-8°.


Notre siècle au déclin voit se dérouler autour de lui un étrange spectacle dont il est à la fois le héros changeant et le spectateur désabusé. Il assiste à son propre procès, toujours ouvert et toujours nouveau, où défilent tous ceux qui, après avoir rempli la scène du bruit de leur nom et de leurs actions, semblent se survivre encore par leurs « mémoires, » par leurs correspondances, par leurs confidences posthumes comme pour rendre un dernier témoignage de ce qu’ils ont voulu, de ce qu’ils ont fait ou de ce qu’ils ont tenté. Procès des événemens et des hommes incessamment livrés à toutes