Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1891 - tome 107.djvu/722

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
718
REVUE DES DEUX MONDES.


LE MOUVEMENT FINANCIER DE LA QUINZAINE.

La rente française 3 pour 100, qui avait déjà monté d’une demiunité dans la première quinzaine de septembre, a regagne dans la seconde partie du mois le coupon trimestriel détaché le 16. Le 15, on cotait 96.30; peu de jours avant la liquidation, le 3 pour 100 a été porté à 96.35 ex-coupon, et la réaction que ces hauts cours si promptement conquis devaient provoquer n’avait encore fait perdre le 29 que 25 centimes sur le niveau le plus élevé. L’emprunt et l’amortissable ont suivi la rente ancienne 3 pour 100 dans sa marche ascensionnelle et dans son mouvement de retour. Les trois fonds gagnent respectivement, sur les cours du 15, le 3 pour 100, 55 centimes, l’emprunt 50, l’amortissable 85. Le 4 1/2 a été plutôt délaissé et perd même quelques centimes à 105.65. Les porteurs ne doivent pas oublier que ce fonds n’est plus protégé contre la conversion que pour moins de deux années, et que dès l’an prochain cette opération devra être prévue dans la loi de finances pour 1893.

Ce brillant enlèvement de la rente 3 pour 100 est dû aux considérations politiques se rattachant aux résultats de la visite de nos marins à Cronstadt et à Portsmouth, à l’éclat de nos grandes manœuvres dans l’Est, aux discours officiels prononcés à cette occasion, et à l’abolition de la formalité des passeports pour l’entrée en Alsace-Lorraine, à partir du 1" octobre. Il est dû aussi et surtout à l’imminence de deux grandes opérations financières, l’emprunt du Crédit foncier, un million d’obligations communales, et l’emprunt russe, cinq cents millions de francs en capital nominal. La première émission a lieu le 6 octobre, la date de la seconde sera probablement fixée au 20 octobre. Cependant toute hausse a une limite, et la rente française est arrivée à des cours qu’il ne lui est plus possible de dépasser sans que des intervalles plus ou moins prolongés séparent les étapes qui lui restent à franchir vers le pair. De plus, nous entrons dans la période où les grandes banques de l’Europe occidentale vont avoir de fortes quantités d’or à envoyer à New-York pour le paiement des achats de céréales. Depuis quelques semaines, l’encaisse métallique or de la Banque de France présente de légères diminutions. A Londres, le dernier bilan de la Banque d’Angleterre montre l’encaisse métallique réduite de 700,000 livres sterling, et les directeurs n’ont pas cru devoir retarder plus longtemps l’élévation du taux de l’escompte de 2 1/2 à