Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1891 - tome 107.djvu/316

Cette page n’a pas encore été corrigée


dignités ecclésiastiques, qu’un tempérament chevaleresque, voluptueux et frivole le rendait radicalement impropre à exercer, le comte de Clermont réunit en sa personne une quintessence d’abus et comme une synthèse de vices sociaux. Une existence aussi singulière donne la clef d’une époque, démontre un régime entier, le juge, le condamne, et, disons-le, justifie son écroulement. Écrémer dès l’enfance, à défaut d’apanage, les plus beaux biens d’église, être en même temps abbé de Saint-Germain-des-Prés (moitié plumet, moitié rabat), soldat par la grâce d’un pape [1] et la volonté du roi, se faire nommer académicien, grand-maître de la franc-maçonnerie, se laisser dominer, ruiner par des filles d’Opéra, gaspiller ainsi trois cent mille livres de bénéfices ecclésiastiques, finir dans la dévotion, après un mariage secret [2], tant de disparates, quoi qu’on en ait, choquent la raison la plus sereine, donnent très exactement la mesure de ce qu’on pouvait se permettre alors. Tout ceci ne va pas au reste sans un amalgame de qualités aimables qui accentuent encore les oppositions : affable, spirituel, bonhomme, brave sur les champs de bataille, bienveillant jusqu’à la faiblesse, magnifique dans ses plaisirs et fidèle à ses amis, ce grand seigneur épicurien ne subit que trop l’influence de son milieu, et l’on se prend à rêver que, dans un autre cadre, il eût fourni une carrière toute différente. Il s’en faut de si peu souvent que nos défauts de nature ne tournent à bien, que nos vertus initiales ne dégénèrent par l’excès ou ne se rouillent par le non-usage : les uns et les autres sont devant le monde, devant les circonstances, comme le marbre brut devant le sculpteur, et très rares surgissent ceux qui n’abdiquent rien d’eux-mêmes, et qui, au lieu de subir l’empreinte des choses, les pétrissent à leur gré.

Au sujet de ses défaites, de ses maîtresses, on chansonnait Clermont, en attendant mieux… ou autre chose : pénitence assez douce pour le général-abbé qu’on voyait sans le moindre mystère passer de la duchesse de Bouillon à la Quoniam, de la Quoniam à la Camargo, cette admirable gigoteuse, grande croqueuse d’entrechats, puis s’embarquer dans un faux ménage avec la demoiselle Leduc, qu’il fit marquise et finit par épouser. Le 17 mars 1742, cette nouvelle sultane alla se promener aux Ténèbres de Longchamp, dans

  1. « On n’avait point vu en France, dit Voltaire, depuis les cardinaux de La Valette et de Sourdis, d’homme qui réunit la profession des armes et celle de l’Église. Le prince de Clermont avait eu cette permission du pape Clément XII, qui avait jugé que l’état ecclésiastique devait être subordonné à celui de la guerre dans l’arrière-petit-fils du grand Condé.
  2. Certain gazetier affirma faussement qu’un prêtre, pour le dégoûter de la Leduc, lui aurait procuré une fillette de quinze ans par cette belle raison que les plus grands péchés aux yeux de Dieu sont les péchés d’habitude.