Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1891 - tome 107.djvu/199

Cette page n’a pas encore été corrigée


L’histoire économique des provinces que la guerre de 1870 a si cruellement arrachées à la France est des plus intéressantes et des plus difficiles. Nous n’avons pas à insister sur les difficultés que rencontrerait probablement un observateur, venu de France, pour recueillir les documens et se livrer à une enquête personnelle sur place. Il faut donc nous contenter des indications contenues dans les travaux publiés en Allemagne. A un point de vue différent, ce qui fait la portée même d’un chapitre isolé de cette histoire économique, c’est de voir comment la législation, les institutions du vainqueur ont pu s’introduire et fonctionner dans un pays qui avait grandi et prospéré sous Je régime des lois et des habitudes françaises.

M. K. de Lumm a essayé de décrire le développement des banques en Alsace-Lorraine depuis l’annexion. En sa qualité de fonctionnaire, attaché à la succursale de la Banque d’Allemagne à Strasbourg, il a eu accès à des sources officielles et authentiques d’informations, dans lesquelles il semble avoir puisé avec discernement.

Si l’on songe au rôle prépondérant de la Banque de France, à l’influence qu’elle exerce sur l’organisation du crédit dans le pays, on sera désireux de voir comment elle a pu être remplacée, comment on a su substituer le rouage d’autres institutions à ceux d’un établissement justement populaire.