Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1891 - tome 104.djvu/920

Cette page n’a pas encore été corrigée


période de l’histoire que nous traversons, tend, par un mouvement graduel, à disséminer de plus en plus la richesse, à diminuer les avantages pour ceux qui possèdent de la propriété, du capital, et même, dans une certaine mesure, de l’instruction… La question sociale, en tant qu’elle est soluble, se résout d’elle-même, graduellement et pacifiquement ; il y a tendance à une augmentation des salaires, à une diminution du taux de l’intérêt (qui de 40 à 50 pour 100 à Athènes et à Rome, s’est graduellement abaissé de 3 à 4 pour 100)… Une plus grande égalité des conditions sortira toute seule du libre jeu des lois économiques. Le travailleur manuel sera le grand bénéficier de notre civilisation : toutes les situations s’abaissent autour de lui, et la sienne s’élève [1]. » Nous nous acheminons ainsi insensiblement vers cet état futur que Musset annonce dans une page prophétique de la Confession d’un enfant du siècle, cet état « où, sur l’horizon immense, il n’y aura pas un épi plus haut que l’autre dans la moisson humaine, mais seulement des bluets et des marguerites au milieu des blés jaunissans… »

En attendant que nous ayons atteint cet état idyllique, ce qui semble hors de conteste, c’est que le sentiment de ce qui reste d’inégalité est, dans les classes inférieures, de plus en plus amer, c’est que l’ouvrier, moins indigent si l’on veut, est de plus en plus mécontent [2]. On peut même soutenir, avec M. Bamberger, M. Wells, malgré la couleur de paradoxe, que ce mécontentement croissant, chez l’ouvrier, est le résultat non de sa misère, mais d’une situation améliorée, d’un commencement d’affranchissement. L’homme voué à une tâche pénible et monotone, menant une vie simple et dénuée, sans contact avec le monde extérieur, n’a que des besoins limités, une résignation naturelle qui ne semble pas très éloignée du contentement. Qu’il devienne plus intelligent, ou du moins mieux informé, qu’il se déplace, qu’il soit arraché par les machines aux paisibles occupations agricoles, attiré dans les villes, politiquement affranchi, ses exigences croissent indéfiniment, il a des aspirations plus élevées que son intelligence et ses ressources ; il ne se borne pas à demander une répartition plus équitable entre le travail et le capital, qui aurait sa raison d’être, il exige une transformation complète de la société.

  1. D’après M. Gide, cette assertion que les inégalités parmi les hommes sont beaucoup moindres qu’elles ne semblent, que leur tendance est de disparaître graduellement, par le simple effet des lois naturelles et de la libre compétition, n’est pas toutefois généralement prouvée. L’évolution économique des États-Unis est loin de la confirmer.
  2. Ravaisson, Discussion sur la question ouvrière à l’Académie des sciences morales et politiques.