Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1890 - tome 102.djvu/869

Cette page n’a pas encore été corrigée


I. Zur Geschichte der Schütter und Regenten-Stücke, extrait des Études sur l’art dans les Pays-Bas, par Hermau Riegel, 2 vol. ; Berlin, Weidmann, 1882. — II. De Amsterdamsche Schutters-Stukken, in en buiten het nieuwe Ryksmuseum, par D. -C. Meyer junior ; Oud-Holland, 1885 à 1889. — III. Les Chefs-d’œuvre du Ryksmuseum, par A. Bredius, 1 vol. in-folio, avec 125 héliogravures ; librairie de l’Art.


Partout et en tout temps l’esprit d’association a été capable de grandes choses ; mais nulle part il n’en a produit de plus grandes qu’en Hollande. Il y a fait le pays et le peuple lui-même dont il a fondé et maintenu l’indépendance politique et religieuse ; il a présidé aux plus importantes manifestations de la vie de ce peuple et, en groupant pour des actions communes toutes ses forces vives, il lui a conquis une grandeur matérielle et morale qui contraste avec le peu d’étendue de la contrée qu’il habite et les difficultés de toute sorte dont il lui a fallu triompher. Les diverses corporations dans lesquelles s’est personnifiée son activité ont aussi exercé sur son art une influence décisive, mais qui pendant longtemps avait été méconnue. M. H. Riegel, le premier, la signalait dans un travail dont les tableaux des associations militaires et civiles disséminés parmi les hôtels de ville, les doelen et les hospices de la Hollande