Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1889 - tome 93.djvu/810

Cette page n’a pas encore été corrigée


I. Studien. Leipzig, 1857. — II. Vaterlaendische Gedichte, 2e édition, 1859. — III. Die Gesellschaflswissenchaft. Leipzig, 1859. — IV. Historische und politische Aufzaetze, 3 vol. in-8°, 5e édition. Leipzig, 1886. — V. Zehn Jahre deutscher Kaempfe, 2e édition. Berlin. 1879. — VI. Deutsche Geschichte im neunzehnten Jahrhundert, 3 vol. in-8°. Leipzig, 1882 à 1885.


Deux nouveaux historiens ont passionné l’opinion en Allemagne durant ces dernières années, le chanoine Janssen [1] et le professeur de Treitschke. Ils expriment l’un et l’autre les principes de deux partis opposés, et représentent l’action de deux forces dont les luttes remplissent la politique intérieure. Bien qu’ils traitent d’époques très éloignées l’une de l’autre, M. Janssen, de la réforme, M. de Treitschke, de l’Allemagne au XIXe siècle, ils se mêlent également aux querelles du jour, car les pensées des siècles morts vivent et combattent encore dans le présent, Luther et la papauté sont toujours aux prises. — Les aspirations des deux historiens vers un certain avenir ne diffèrent pas moins que leur

  1. Sur M. Janssen, Voir la Revue du 15 avril 1888.