Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1889 - tome 92.djvu/890

Cette page n’a pas encore été corrigée


I. Célestin Port, la Vendée angevine, 1888. — II. Henri Wallon, les Représentans du peuple en mission et la justice révolutionnaire dans les départemens en l’an II (1793-1794), 1889. - III. H. Baudrillart, les Populations agricoles de la France, 1888. _ IV. Benjamin Fillon et O. de Rochebrune, Poitou et Vendée, 1887. — V. Cavoleau et A. de La Fontenelle de Vaudoré, Statistique ou description générale du département de la Vendée, 1844. — VI. Eugène Louis, le Bas-Poitou en 1788, 1880. — VII. Luneau et Edouard Gallet, Documens inédits sur l’île de Houin (Vendée), précédée d’une Notice historique, 1874.


M. Aulard, l’historiographe attitré de la révolution française, reprochait naguère à nos archivistes de se confiner dans le moyen âge et de négliger les problèmes historiques, plus considérables et non moins obscurs, de la période révolutionnaire. Ce reproche semble avoir touché l’éminent archiviste de Maine-et-Loire, M. Célestin Port, et l’avoir décidé à publier les résultats des recherches qu’il poursuivait, depuis plusieurs années, sur les origines de l’insurrection vendéenne. Son livre, très savant et très vivant, très