Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1888 - tome 89.djvu/680

Cette page n’a pas encore été corrigée


bien des points, pu prévoir l’extraordinaire progrès industriel, commercial, agricole, dont notre génération a été témoin et a bénéficié. Plusieurs des merveilles réalisées depuis la publication de leurs ouvrages, engins [1], méthodes de travail, moyens de transport, les stupéfieraient, s’ils pouvaient les contempler. En même temps, la population appelée à se partager les fruits du travail industriel augmentait dans des proportions considérables, mais bien moindres cependant que ne l’avaient annoncé les malthusiens, d’après les chiffres fournis par le Nouveau-Monde [2], avec toute sorte de prédictions peu rassurantes. Dans l’ensemble du mouvement de la natalité depuis cent ans, il s’est présenté ce phénomène remarquable et contraire aux théories primitives de l’école, que, dans les pays de civilisation ancienne, l’aisance relative, loin de multiplier les naissances, les réduit, et même, comme le fait s’est produit en France, ralentit d’une façon excessive le renouvellement des habitans : « La France, dit M. de Laveleye, est, avec la Suisse et la Norvège, le pays où la propriété se trouve entre le plus grand nombre de mains et où le bien-être est le plus également réparti, et c’est aussi le pays où la population s’accroît le plus lentement… Quand Arthur Young voyait notre sol divisé en un très grand nombre de propriétaires, il prédisait que le pays se transformerait en une garenne de lapins ; c’est tout le contraire qui a eu lieu. » Les données déjà acquises touchant l’influence générale du bien-être sur le nombre des naissances, d’une part, et, d’autre part, les ressources nouvelles et presque indéfinies qui se sont ouvertes par l’exploitation d’immenses territoires encore inexplorés ou incultes au début du siècle, dans l’ancien et dans le Nouveau-Monde, enfin les moyens de production et de transport perfectionnés, ont singulièrement reculé, s’ils ne l’ont pas définitivement annulée, l’échéance redoutable prédite par les anciens économistes, relativement à la disproportion des subsistances et des bouches à nourrir. L’afflux de blé de l’Inde ou de l’Amérique, qui fait l’effroi des protectionnistes d’Europe, est la meilleure preuve que les vivres ne sont pas près de

  1. Citons un exemple entre mille : « Il y a deux cents ans, il fallait 10 hommes et 25 femmes, travaillant 61 jours, pour faire une pièce de drap, qui, actuellement, pourrait être exécutée dans ce même nombre d’heures par 20 ouvriers. (Jeans, Suprématie de l’Angleterre, p. 118).
  2. Les malthusiens, d’après l’exemple des États-Unis, estimaient, on le sait, à vingt-cinq ans le temps de doublement d’une population non contenue par des obstacles « préventifs ou répressifs ; » actuellement, en Europe, le doublement exige en moyenne quatre-vingts années. (Levasseur, Journal de la Société de statistique, mars 1883.)