Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1888 - tome 89.djvu/157

Cette page n’a pas encore été corrigée


que soit l’issue finale, l’homme et la tentative méritent l’un et l’autre d’être étudiés de près. Cette étude suggérera au lecteur français plus d’un rapprochement avec les événemens ou les hommes de ces vingt dernières années, avec nos mécomptes et nos espérances, avec nos aventures passées comme avec nos besoins présens ; et, en histoire politique, toute comparaison est une leçon.


I

Quiconque a visité Blenheim ne peut oublier ce singulier édifice qui tient du temple et du palais, cette ode de brique et de pierre à la gloire de Marlborough, emphatique, fastueuse et lourde, comme toutes les odes de ce temps-là. La maison, faite à la taille d’un héros, ou soi-disant tel, a paru un peu grande pour ceux qui l’ont habitée après lui, sans la remplir, honnêtes médiocrités ducales, figurans très convenables sur ce théâtre de la politique, où l’aristocratie anglaise jouait tous les rôles. La Providence mit cinq quarts de siècle à faire naître un homme de valeur sous ce toit magnifique ; encore voulut-elle qu’il ne lût jamais le maître de Blenheim. Né le 13 février 1849, lord Randolph Churchill n’est que le second fiis du dernier duc de Marlborough. A l’aîné, le titre, une fortune immense, la dissipation et le plaisir sous toutes ses formes. Au cadet, la vie sérieuse, un revenu modeste, et un bourg pourri, celui de Woodstock, pour dot et pour entrée de jeu.

A Eton, lord Randolph se fit remarquer par son ardeur à attaquer les écoliers plus grands que lui. Cette humeur agressive et rageuse le suivit à l’université. L’année où éclatait la guerre franco-allemande, il obtenait le diplôme de maître ès arts, ou, si l’on veut, de docteur ès lettres. A vingt ans, déjà fils d’un duc et docteur : beaucoup se seraient reposés toute leur vie d’un pareil effort. Pour Randolph Churchill, ce n’était même pas un début. Aux élections générales de 1874, il prit possession de son bourg de Woodstock, non sans combat. On avait décoché d’Oxford un savant homme, escorté de plusieurs professeurs, qui voulait arracher les électeurs de Woodstock à leur ilotisme héréditaire ; mais ces braves gens restèrent fidèles au fils du maître, à l’enfant de la maison, qu’ils avaient vu, tout petit, dénicher des œufs et dresser des chiens sous les futaies de Blenheim.

Presque au moment où il prononçait dans le parlement son maiden speech, lord Randolph se mariait et venait, si je ne me trompe, s’installer dans la maison qu’il habite encore aujourd’hui, en face de l’Arche de marbre qui forme l’entrée nord-est de Hyde-Park, à l’un des carrefours les plus vivans et les plus caractéristiques de Londres. Maison étrange, aiguë comme un promontoire,