Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1886 - tome 73.djvu/963

Cette page n’a pas encore été corrigée


A Berlin, les fonds russes ont été constamment tenus avec fermeté. A Vienne, le Hongrois a monté de près d’une unité. Bien que la Turquie ait à supporter le poids écrasant des dépenses militaires nécessitées par l’attitude de la Grèce, bien que l’affaire de la Régie des Tabacs n’ait donné jusqu’ici que des résultats désastreux, bien que la détresse financière soit extrême à Constantinople, le Turc se maintient au-dessus de 14.75, et la Banque ottomane presque à 500 francs. L’Unifiée est délaissée à 326, mais l’Extérieure a été portée de 55.60 à 56.40. Seul l’Italien a suivi plus fidèlement les fluctuations de nos propres rentes, et, comme elles, il est en réaction de quelques centimes sur le dernier cours de compensation.

Ainsi l’abondance des capitaux, et un sentiment général d’insécurité, qui fait que les achats de l’épargne se restreignent presque toujours exclusivement aux valeurs à revenu fixe, contribuent à soutenir contre les accidens de toute espèce le mouvement général de hausse sur les fonds publics.

Un fait d’ordre purement financier a été, pendant cette semaine, de nature à maintenir les cours de la rente. Nous avions signalé, le mois dernier, l’élévation à 3 pour 100 du taux d’intérêt auquel sont délivrés les bons du Trésor à une année d’échéance. En moins d’un mois, le ministre des finances a pu se procurer ainsi une somme d’environ 175 millions de francs. Le taux d’intérêt a été, en conséquence, il y a quelques jours, abaissé à 2 1/2 pour 100.

La réaction que les excès commis pendant un jour ou deux ont provoquée sur les fonds publics ne s’est pas étendue aux obligations des Chemins de fer et du Crédit foncier, qui ne se négocient qu’au comptant et dont les prix échappent ainsi à l’influence des mouvemens toujours fiévreux de la spéculation. La progression se continue lentement sur tout ce groupe si large de valeurs. L’épargne, de ce côté, n’arrête et ne ralentit même pas son travail d’absorption.

Le calme est complètement rétabli sur le marché des actions de nos grandes compagnies, que le public tend de plus en plus à assimiler aux placemens à revenu fixe. C’est à peine si les cours ont varié pendant cette première partie de février de quelques francs. Ces variations, toutefois, se sont produites toutes en hausse, ce qui atteste que la faveur des capitalistes est toujours acquise à ce genre de litres. L’amélioration a été à peu près égale pour les six compagnies. Les cours des actions des Chemins étrangers sont, au contraire, constamment discutés, et, cette fois, c’est la faiblesse qui l’a emporté. Le Nord de l’Espagne a reculé de 403 à 395, le Saragosse de 332 à 327, les Portugais de 415 à 402, les Méridionaux de 695 à 686, les Autrichiens de 528 à 526, les Lombards de 277 à 276. Les recettes, depuis le 1er janvier, sont en diminution sur les Chemins français, sur les Autrichiens, sur le Nord de l’Espagne, en augmentation sur le Saragosse.