Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1885 - tome 68.djvu/443

Cette page n’a pas encore été corrigée


Maui ou le poisson des Maoris ; l’île du Milieu s’appelle Te wahi Punamu ou le pays des roches vertes, et l’Ile Stewart, la plus petite, Rakiwa. Il y a aussi à l’est, à 480 kilomètres, le groupe des îles Chatham. Le détroit de Cook sépare les deux grandes lies ; et le détroit de Foveaux, l’Ile du Milieu de l’Ile Stewart.

L’archipel dont nous parlons est situé à 1,020 kilomètres au sud-est du continent australien, et compris entre les 34e et 48e degrés de latitude sud. Il est à peu près aux antipodes de l’Angleterre. L’Ile du Nord a 800 kilomètres de long sur 400 de largeur maximum, l’île du Sud 800 kilomètres de long sur 250 à 320 de large, et l’Ile Stewart n’a que 48 kilomètres de long sur 40 de large.

La superficie totale de toutes les îles qui composent la Nouvelle-Zélande est de 272,824 kilomètres carrés, ou 27,282,400 hectares, et cette superficie est presque équivalente à celle des Iles-Britanniques. On peut dire que les trois îles ont ensemble une longueur de 1,650 kilomètres, une largeur moyenne de 320, et un développement de côtes de 4,800 kilomètres. Ce littoral est éclairé par 23 phares, dont 14 à grande portée, et offre à la navigation 28 ports.

La population de la Nouvelle-Zélande était, en 1883, de 540,877 habitans. On compte environ 44,000 Maoris, principalement concentrés dans l’île du Nord. Leur nombre a beaucoup décru jusqu’en 1858, où ils n’étaient plus que 43,595. Depuis, ils ont un peu augmenté, comme on le voit. Les Maoris sont gouvernés par un roi qui était récemment venu en Angleterre avec ses grands chefs pour présenter diverses réclamations à lord Derby : il s’appelle Tawhiao.

Il y a, dans la Nouvelle-Zélande, 5,000 Chinois, occupés principalement aux mines d’or, et sur lesquels on ne recense que 9 femmes. Parmi les étrangers, il faut surtout compter les Allemands, au nombre de 4,819.

Dunedin, dans l’Ile du Sud, sur la côte orientale, a 24,372 habitans, et avec les faubourgs, 42,802 ; c’est la ville la plus peuplée de toute la Nouvelle-Zélande.

Auckland, dans l’Ile du Nord, sur l’isthme et la péninsule d’Auckland, et sur le golfe d’Auraki, a 16,664 habitans, et avec les faubourgs, 39,966. C’est la seconde ville de la Nouvelle-Zélande.

Wellington, dans l’Ile du Nord, sur le détroit de Cook, siège du gouvernement depuis 1864 (auparavant c’était Auckland), a 20,563 habitans ; Christchurch, dans l’Ile du Sud, sur la côte orientale, au nord de Dunedin, en a 15,213, et avec les faubourgs, 30,970.

L’excédent de l’immigration sur l’émigration a été de 18,723 individus en 1879, de 11,231 en 1880, et seulement de 1,655 en 1881. Il s’est relevé à 3,489 en 1882. De 1870 à 1879, l’agent général