Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1885 - tome 68.djvu/435

Cette page n’a pas encore été corrigée


royaume-uni, cinq Fois celle de la France. L’Australie de l’Ouest est environnée de trois côtés, au nord, à l’ouest, au sud par l’Océan-Indien, et elle est limitée à l’ouest par le 120e degré de longitude est, de sorte qu’on peut dire que l’Australie de l’Ouest est la partie du continent située à l’ouest du 129e méridien est. La longueur maximum du nord au sud-est de 2,050 kilomètres, et la largeur maximum, de l’est à l’ouest, de 1,280. Le développement du littoral est de 3,200 kilomètres. La portion occupée n’a que 960 kilomètres en longueur, du nord au sud, et 290 de largeur moyenne. Elle est comprise entre Albany ou King-George’s-Sound au sud et Géraldine-Mine, où sont les mines de plomb, sur la rivière Murchison, au nord, c’est-à-dire entre le 28e et le 35e degré de latitude sud.

La population de l’Australie de l’Ouest était, en 1883, de 31,700 hahitans, en augmentation de 934 sur le recensement de l’année précédente. Dans ce chiffre ne sont pas compris les aborigènes, dont la plupart occupent des territoires qu’on ne connaît aucunement ; il y en avait 2,346 en service dans la colonie en 1881. Il faut compter environ 2,000 convicts ou prisonniers. En 1879, il restait dans la colonie 54 convicts, dont la plupart vivaient à l’état de liberté, soumis au régime dit du ticket of leave, ou billet de congé, qui a été admis pour les libérés de la Nouvelle-Calédonie.

Perth, la capitale de l’Australie de l’Ouest, a 7,000 habitans, et, Freemantle, le port de Penh, 5,000.

L’excédent de l’immigration sur l’émigration n’a été que de 94 individus en 1882, de 67 en 1881, et, en 1880, il y avait eu excédent en sens contraire, c’est-à-dire 200 émigrans en plus des immigrans.

La région colonisée est divisée en douze districts, qui sont aussi des districts électoraux. Le sol est uni ou ondulé, jamais montagneux ; il y a de très beaux pâturages.

Le climat est un des plus beaux et des plus salubres de l’Australie. Il rappelle, dans la partie centrale, le climat du sud de l’Italie. On distingue deux saisons : la saison pluvieuse et la saison sèche.

Le pays renferme des mines de plomb, qui sont exploitées, et produisent quelques milliers de tonnes. On en exporte chaque année en Angleterre pour une valeur de 150 à 200,000 francs.

On cultive le blé et d’autres céréales, l’orge, l’avoine, le maïs, le riz, la pomme de terre, la vigne, les fleurs et les fruits de toutes les parties du monde, l’olivier, le mûrier ; mais la colonie dépend encore de l’Australie du Sud et de Victoria pour ses approvisionnemens en céréales. On pourrait y cultiver, dans les vallées