Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1885 - tome 68.djvu/429

Cette page n’a pas encore été corrigée


va de là, par le détroit de Torrès, à Batavia, Singapore, Ceylan, Aden, Suez, Gibraltar et Londres. Cette ligne reçoit de la colonie 1,375,000 francs de subvention.

Brisbane est à 32 kilomètres de l’embouchure du fleuve dont elle a pris le nom. Elle fait les deux tiers du commerce de Queensland ; c’est le marché des laines ; du sucre, du coton, des viandes, des peaux, des suifs.

Le commerce extérieur de Queensland s’élevait, en 1883, à la somme de 287 millions de francs, dont 155 à l’importation et 132 à l’exportation. Le quart des échanges a lieu avec l’Angleterre.

Le mouvement de la navigation porte sur 2,057 navires, jaugeant 1,880,000 tonneaux ; il se fait principalement avec l’Angleterre et les colonies australiennes.

En 1883, les recettes de Queensland étaient de 2,583,000 livres et les dépenses de 2,243,000. Pour 1884, on estimait les recettes à 2,500,000 livres, et les dépenses à 2,411,000. Dans les dépenses entrent 1,100,000 pour les chemins de fer, 271,000 pour les autres travaux et services publics, ports, routes de terre, télégraphes, postes ; enfin 294,000 livres sont affectées à l’immigration. La dette publique, en 18S3, était de 14,908,000 livres.

Les colons de Queensland ont l’esprit encore plus entreprenant que ceux des autres colonies, cependant plus vieilles, plus expérimentées. Ce sont les colons de Queensland qui ont eu les premiers l’idée de mettre la main sur la Nouvelle-Guinée et, par suite, sur toutes les îles restées libres de l’Océan-Pacifique, et qui ont provoqué la formation de la grande convention australienne qui a eu lieu au mois de décembre 1883 à Sydney, où il ne s’agissait de rien moins que de constituer une grande fédération politique de toutes les colonies de l’Australasie.

A Queensland, les banques encouragent libéralement les entreprises de mines, d’élevage du bétail, de cultures industrielles, et un avenir des plus prospères parait réservé à ce pays, grâce à l’initiative, à l’esprit de spéculation et à la hardiesse particulière de ses habitans.

A Queensland, il n’y a pas d’église d’état. Avant 1861, on avait fait de grandes concessions de terres à diverses communions religieuses, qui les détiennent encore, franches de toute taxe.

L’instruction est obligatoire et gratuite. Il y a 341 écoles publiques élémentaires, avec 21,767 élèves, sans compter 90 écoles privées, avec 5,873 élèves. La colonie a dépensé, en 1882, 2,500,000 francs pour ses écoles, et cependant plus de 29 pour 100 de la population ne sait encore ni lire ni écrire.