Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1885 - tome 68.djvu/405

Cette page n’a pas encore été corrigée


à la France à propos des condamnés que celle-ci a transportés dans la Nouvelle-Calédonie et des récidivistes qu’elle se propose d’y reléguer.


I. — L’AUSTRALIE.

En 1770, le capitaine Cook fut chargé de dresser la carte de la côte orientale du continent australien, qu’on nommait alors la Nouvelle-Hollande. Il appela cette partie de l’Australie le New-South-Wales, ou la Nouvelle-Galles du Sud, parce qu’elle lui rappelait la Galles du Sud de l’Angleterre, et il en prit solennellement possession au nom de la couronne britannique. Huit ans après, le gouvernement de la Grande-Bretagne eut l’idée de fonder sur un point de cette côte une colonie pénitentiaire pour y déporter les convicts. Ce projet fut mis à exécution par un premier convoi de 757 individus, hommes et femmes, condamnés à la déportation à vie. Le 26 janvier 1788, on s’arrêta dans une baie qu’on appela Botany-Bay. Près de là furent jetés les fondemens de la ville qui devait être plus tard Sydney [1]

La colonie créée sous le nom de Nouvelle-Galles du Sud embrassait presque un tiers du continent australien, qui est égal en étendue aux trois quarts de l’Europe. Elle allait du cap York au nord au cap Sud, à la pointe de la terre de Van-Diemen, aujourd’hui la Tasmanie, qu’on croyait alors reliée à la terre ferme. Les îles adjacentes sur le Pacifique étaient comprises dans les limites de la Nouvelle-Galles du Sud. Le territoire se terminait à l’ouest au 135e degré de longitude est, méridien de Greenwich [2]. Jusqu’en 1840, durant soixante ans, elle resta un lieu de déportation et l’unique établissement britannique de l’Australie. Les convicts travaillaient aux routes, aux ports, aux défrichemens ; on les louait aussi comme domestiques aux colons. Toutefois la répulsion invétérée qu’ils inspiraient, les agitations violentes qui s’ensuivirent dans la colonie, déterminèrent l’Angleterre, en 1840, à chercher un autre refuge à ses convicts. Dès ce moment, il n’arriva plus aucun convict dans la Nouvelle-Galles du Sud ; mais l’Angleterre ne continua pas moins d’en transporter dans la Tasmanie jusqu’en

  1. Dans cette même année, La Pérouse passa par ces parages, qu’il appelle dans une de ses lettres la baie Botanique. Cette lettre est la dernière qu’il ait écrite. Il se perdit bientôt avec tout son équipage et toute sa flotte sur une des îles Vanikoro, comme on ne le sut que beaucoup plus tard. Un monument commémoratif a été élevé à Botany-Bay à la mémoire de l’illustre navigateur.
  2. Tous les méridiens seront comptés ici à partir du zéro de Greenwich, qui se trouve à 2° 20’ 14" à l’ouest du méridien de Paris.