Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1885 - tome 68.djvu/404

Cette page n’a pas encore été corrigée


Les Anglais, qui ont si admirablement colonisé en Océanie, aux antipodes de l’Europe, l’Australie, la Tasmanie, la Nouvelle-Zélande et les îles Fidji, ont appelé toutes ces îles l’Australasie, comme si c’était une sorte d’Asie australe ou du Sud. C’est en réalité le prolongement de l’Asie au sud-est. L’Australasie est formée de huit colonies distinctes, dont cinq dans l’Australie proprement dite : la Nouvelle-Galles du Sud, Victoria, Queensland, l’Australie du Sud, l’Australie de l’Ouest. Les trois autres sont la Tasmanie, la Nouvelle-Zélande et les îles Fidji.

C’est de ces lointaines et si curieuses contrées que nous allons parler, en disant comment toutes ces colonies sont nées, comment elles se sont développées et transformées, pour arriver chacune à l’état où elles se trouvent. On va décrire d’abord l’Australie dans son ensemble, puis les cinq colonies dont elle est formée, et celles qui en sont comme les annexes. En finissant, on parlera du projet de confédération qui prend corps actuellement dans toutes ces colonies remuantes, des revendications audacieuses qu’elles font valoir à tout instant sur toutes les îles restées libres dans l’Océan-Pacifique occidental, enfin de l’injuste querelle qu’elles cherchent