Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1884 - tome 63.djvu/90

Cette page n’a pas encore été corrigée


bienfaisance ; bon veneur dans la chasse à la misère, lorsqu’il est sur une piste, il ne s’en détourne pas. Autour de lui se groupèrent des hommes pour qui la charité est un besoin : Hector Bouruet, que la mort a saisi trop tôt et dont la bonté fut inépuisable, M. de Bentque, le secrétaire du conseil général de la Banque de France, que je retrouve partout ou l’on fait du bien ; M. Dutfoy, un banquier dont la caisse semble s’ouvrir devant les malheureux ; M. Paul Leturc, qui dépense au service des bonnes œuvres une infatigable activité, d’autres encore entre les mains desquels le projet prit une consistance définitive. Un conseil d’administration fut choisi et la présidence en fut confiée au baron de Livois, qui pendant la guerre franco-allemande porta les épaulettes de colonel. A Paris, la bienfaisance ne s’exerce pas toujours d’emblée ; dans bien des circonstances, il lui faut des autorisations qui ne sont accordées qu’après enquête. On se trouvait en présence d’un cas qui nécessitait l’intervention administrative ; en réalité, on allait ouvrir une maison de logeur : or, gratuite ou rétribuée, la maison d’un logeur, — le garni, — ne peut fonctionner qu’en vertu d’un permis délivré par la préfecture de police. Les formalités à observer sont prescrites par l’ordonnance du 10 juin 1820.

On eut donc à s’adresser à la préfecture de police et l’on se mit en rapport avec le chef de la première division ; on eut la main heureuse ; la bienfaisance avait trouvé son homme. C’était alors M. Lecour ; je l’ai connu, je l’ai vu au labeur ; par son excellent livre, la Charité à Paris (1876), il avait prouvé qu’il avait étudié la question sous toutes les faces et que, nulle bonne œuvre ne le laissait indifférent. Ce n’est pas en vain que, pendant plus de trente années, employé, chef de bureau, chef de division, il avait concouru au fonctionnement de cette énorme machine qui est le maître ressort de la sécurité à Paris. Passionné pour ses fonctions, où il apportait une ampleur de vues, une science de détails, une largeur d’indulgence qui en faisaient un administrateur exceptionnel, il avait imprimé aux multiples services qu’il dirigeait une impulsion dont l’active ponctualité était pour surprendre. Comme les hommes de cœur chevaleresque qui s’attachent d’autant plus à une femme que cette femme est plus injustement calomniée, il aimait la préfecture de police et s’était donné à elle avec un dévoûment que rien n’a jamais ralenti. De tous les fonctionnaires qui en étaient l’honneur et la force, il se retira le premier devant les iniquités municipales ; abreuvé de dégoûts, saturé de vilenies, se sentant devenir impuissant au bien devant une opposition systématique et outrée, il donna sa démission et sortit pour toujours de la maison dont on peut dire qu’il avait été l’âme ; il la quitta en pleine maturité, à l’heure même où son expérience et sa sagesse le